Nabil Slitine : «Chaque semaine nous poursuivons les ouvertures pour arriver à près de cent enseignes en janvier»

Nabil Slitine : «Chaque semaine nous poursuivons les ouvertures pour arriver à près de cent enseignes en janvier»

Entretien avec Nabil Slitine, PDG et fondateur de M Avenue

M Avenue a ouvert récemment ses portes dans la ville ocre. Son président et fondateur en révèle les particularités et les différentes composantes. Nabil Slitine détaille également pour nous le nombre de marques qui continuent à s’installer au fur et à mesure dans cet endroit unique et grandiose. Des enseignes qui proposent d’ores et déjà des prix pour toutes les bourses. À cette occasion, notre interlocuteur s’exprime sur les différents espaces qu’abrite M Avenue.

ALM : Depuis l’ouverture de M Avenue, les marques y enchaînent leur installation. À combien d’enseignes êtes-vous pour le moment?

Nabil Slitine : Actuellement nous avons plus de 60 boutiques ou restaurants accessibles au public. Et chaque semaine nous aurons des ouvertures jusqu’au mois de janvier pour arriver à un total de presque 100 enseignes, qu’elles soient nationales ou internationales. Notre objectif est de satisfaire un large public et de ne pas nous enfermer dans un quelconque élitisme.

M Avenue offre une grande proximité à ses clients au travers de la création de plusieurs composantes tout au long des 500 mètres de l’avenue. En quoi cette accessibilité impactera-t-elle les prix ?

Il n’y aura pas d’impact sur les prix, en aucun cas. Les enseignes respectent en tout point leurs niveaux de prix habituels. Il faut souligner que M Avenue est une destination lifestyle qui offre une expérience multidimensionnelle à vocation culturelle et artistique. C’est véritablement cela qui nous différencie des grands malls et centres commerciaux. Nous offrons un écosystème unique où la partie de l’avenue réservée aux boutiques marie à la fois des marques accessibles à tous et des marques parfois plus raffinées. Chacun de nos visiteurs doit repartir satisfait en fonction de ses goûts bien sûr mais aussi, c’est essentiel, de son pouvoir d’achat.

M Avenue est désormais doté d’un écrin culturel, le Meydene, qui abrite également le premier théâtre privé du Maroc. Comment se distinguera cet espace par rapport à ceux existants à Marrakech ?

Meydene est un espace dédié à la culture qui comprend trois grands univers. Le premier d’entre eux, «Le Parcours», offre une déambulation initiatique, immersive et surprenante pour qui veut découvrir véritablement le Marrakech d’hier autant que celui d’aujourd’hui. Les effets visuels et sonores inédits que nous avons utilisés jouent sur les sens autant que sur les émotions des visiteurs. Les réactions recueillies lors des trois journées d’inauguration que nous venons de vivre représentent à mes yeux la plus belle des récompenses.
Le deuxième univers proposé, «La scène», est d’ores été déjà un endroit unique à Marrakech puisqu’il s’agit du premier théâtre privé du Maroc. Avec 400 places, il est doté de concepts acoustiques et techniques parmi les plus avancés. Il va nous permettre de proposer des spectacles comme Maysan, produit par M Avenue et présenté en avant-première lors de l’inauguration de Meydene. Mais ce sera aussi, chaque week-end, l’occasion pour tous les publics d’assister à des concerts ou des comédies, comme il sera également possible de réserver La Scène pour des événements privés.
En troisième lieu, nous avons souhaité proposer une expérience culinaire réellement inédite à laquelle tous les visiteurs pourront accéder directement, indépendamment du Parcours ou de La Scène. Ce restaurant atypique se nomme «Le Douar». Il s’agit avant tout de restituer aux Marocains une part de leur patrimoine. Celle de la cuisine familiale qui nous vient des campagnes et qui est souvent méconnue bien qu’elle alimente nos souvenirs. Quant aux touristes et visiteurs étrangers, c’est une grande fierté pour nous car ce sera l’occasion de leur faire découvrir une gastronomie exceptionnellement riche avec une carte où chaque plat, unique, repose sur l’histoire d’un village ou d’une région marocaine.
Hormis le spectacle permanent Maysan, vous avez donc imaginé une programmation culturelle pour ce théâtre ?
En plus du spectacle permanent, La Scène sera effectivement un écrin pour d’autres artistes qu’ils soient marocains ou étrangers, pour une ou plusieurs représentations.
Comme je vous le disais il y a un instant, il y aura ainsi à l’affiche chaque mois, lors des week-ends, chanteurs, musiciens, danseurs ou acteurs pour proposer des affiches variées, parfois surprenantes mais avant tout inédites.

Est-ce que l’expérience de M Avenue peut être transposable à d’autres villes du Maroc ?

M Avenue est une destination marrakchie offerte aux Marocains dans leur ensemble, aux résidents étrangers vivant parmi nous ainsi qu’aux touristes. Le concept peut tout à fait être transposable à d’autres villes du Maroc mais aussi, pourquoi pas, en dehors de nos frontières.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *