EconomieUne

Niveau de vie et situation financière : Les ménages restent optimistes

© D.R

L’indice de confiance des ménages s’est inscrit en hausse s’établissant à 85,8 points contre un indice de 75,7 points observé à la même période de l’année passée.

Regain d’optimisme pour les ménages. Les perceptions recueillies par le Haut-Commissariat au Plan (HCP) dans le cadre de son enquête de conjoncture auprès des ménages démontrent une amélioration du moral des ménages ayant participé à cette enquête au titre du deuxième trimestre. L’indice de confiance des ménages s’est, ainsi, inscrit en hausse s’établissant à 85,8 points contre un indice de 75,7 points observé à la même période de l’année passée. En ce qui concerne le niveau de vie des ménages, le Haut-Commissariat au Plan relève dans ce sens des anticipations en forte amélioration.

Ces attentes ont été exprimées par 35,5% des ménages interrogés. le Haut-Commissariat au Plan fait savoir à ce propos que le solde d’opinion relatif à l’évolution passée du niveau de vie des ménages est resté négatif au deuxième trimestre. «Il ressort à moins de 8,1 points, au lieu de moins 12 points le trimestre précédent et de moins 15,2 points une année auparavant. Globalement, 40,1% des ménages déclarent une dégradation du niveau de vie et 32,1% une amélioration», peut-on relever de l’enquête. Les ménages s’attendent par ailleurs à une amélioration de leur situation financière. Un constat fait par 34,6% des ménages répondant à l’enquête. Le HCP révèle dans son analyse que seuls 33,6% des ménages ont puisé dans leur épargne ou encore eu recours à l’endettement durant le deuxième trimestre de l’année.

En revanche, 58,2% des ménages confirment que leurs revenus ont couvert leurs dépenses tandis que 8,2% ont épargné durant le trimestre. Les perceptions restent également moins pessimistes quand il s’agit de la capacité future des ménages à épargner. 20,5% des ménages comptent faire des économies au cour des 12 prochains mois. Mais dès qu’ils sont abordés sur la dynamique de l’emploi, les répondants à l’enquête du HCP n’hésitent pas à afficher leur réticence. Les prévisions restent, pour leur part, négatives puisque 69,8% des ménages s’attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois. «Le solde d’opinion est resté ainsi négatif, à moins de 54,3 points, en amélioration aussi bien par rapport au trimestre précédent où il était à moins 64,9 points que par rapport au même trimestre de l’année précédente où il a enregistré moins de 69,0 points», précise le HCP.

Les ménages portent par ailleurs un regard plus au moins négatif sur l’éventualité d’acquérir des biens durables prochainement. 53,8% des ménages considèrent que le moment n’est pas opportun pour acheter des biens durables. En outre, les ménages anticipent une hausse des prix des produits alimentaires. Seuls 2,6% des ménages s’attendent à une baisse des prix au moment où 77,1% prévoient l’inverse.

Articles similaires

SociétéUne

La Marine Royale porte assistance à 118 candidats à la migration irrégulière au large de Tarfaya

Une Unité combattante de la Marine Royale a intercepté, dimanche, deux embarcations...

EconomieUne

Les recettes douanières dépassent 20,68 MMDH à fin mars 2024

Les recettes douanières nettes se sont établies à plus de 20,68 milliards...

ActualitéUne

Position extérieure globale : situation nette débitrice de 791,6 MMDH en 2023, selon l’Office des Changes

La position extérieure globale, qui reflète la situation patrimoniale de l’économie marocaine...

ActualitéUne

Le Chef du gouvernement reçoit le Premier ministre hongrois

Le Chef du gouvernement, M. Aziz Akhannouch, a reçu, vendredi 12 avril...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus