Numérique : Former les compétences pour assurer l’employabilité

Numérique : Former les compétences pour assurer l’employabilité

Considéré comme un créneau d’avenir

La formation des ressources humaines en matière du numérique constitue un fer de lance pour réussir la transformation digitale pour les cinq prochaines années. L’objectif étant de former 50.000 jeunes dans compétences dans le domaine à l’horizon 2035, soit 11.000 par an. En matière de formation, «les établissements d’accès régulé ne semblent pas encore servir d’établissements de référence en matière d’innovation numérique à effet d’entrainement positif pour tout le système d’enseignement supérieur, et à concevoir et à fournir les solutions numériques au niveau de toute l’université. Pourtant, presque tous les établissements d’ingénierie, de sciences et techniques et de technologie offrent des filières de formation en informatique, en télécommunications, en réseaux, etc», indique Conseil Supérieure de l’Education et de la Formation et de la Recherche Scientifique dans son dernier rapport sur l’enseignement supérieur au Maroc.

Pour former les compétences numériques en nombre suffisant, la commission spéciale du nouveau modèle de développement estime que le besoin en profils spécialisés en technologies numériques atteint 15.000 par an pour les prochaines années. «Dans ce contexte, il sera fondamental de renforcer les effectifs des marocains formés dans le numérique, sur l’ensemble des catégories (techniciens sans bac, techniciens après bac, ingénieurs et docteurs, etc.)», indique la même source citant que l’exemple des formations comme l’école 1337 ou comme l’ENSIAS, dans des registres différents, devraient être dupliquées à grande échelle. Dans cette perspective, le nouveau modèle de développement préconise de mettre à jour les cursus de formation sur le numérique dans les universités, pour les adapter aux besoins du marché.

Par ailleurs, la formation dans le domaine du digital commence à l’école. Les plus jeunes sont mieux aptes à recevoir un enseignement dans le domaine du numérique. Ils s’y sont déjà familiariser et savent s’en servir pour la plus part. En assurant une formation pour eux dès le plus jeune âge, cela permettra de gagner une large avance dans les domaines de spécialisation un peu plus tard.

«1337», apprendre le numérique autrement

Parmi les expériences réussies dans la formation innovante dans le domaine du numérique, on citera «1337». Il s’agit de la première école au Maroc basée sur le modèle pédagogique révolutionnaire du «Peerlearning » (à savoir l’auto-apprentissage). Cette école a été lancé en 2018 à Khouribga. A sa première année elle a formé une première promotion de 150 étudiants dans les métiers d’avenir de l’informatique. Cette école gratuite est le résultat d’un partenariat pédagogique entre le Groupe OCP et 42 fondée en 2013 à Paris. Elle repose sur le fonctionnement participatif qui permet aux étudiants de libérer leur créativité grâce à l’apprentissage par projet. Ainsi, elle forme les futurs codeurs avec des méthodes d’apprentissage plus ludiques dans un environnement créatif.

Le digital, vecteur de création d’emplois

Si les plus pessimistes appréhendent les pertes d’emplois en raison du progrès technologique, la transformation numérique peut au contraire représenter une source de création d’emplois et d’opportunités d’inclusion pour les jeunes au Maroc, dont les personnes peu-qualifiées ou sans emploi. « Des campagnes nationales de formation et de certification de compétences en numérique sont à envisager, pour les jeunes et les diplômés chômeurs, notamment ceux venant des filières scientifiques. Cela permettra à la fois de combler les besoins nationaux en compétences et de saisir les opportunités d’emploi à l’international, y compris en termes de télétravail », recommande la commission spéciale sur le nouveau modèle de développement soulignant que pour des jeunes sans diplôme universitaire, des programmes dans des thématiques de compétence technologique qui ne demandent pas des prérequis formels peuvent également être développés. Elle donne comme exemple : l’Électronique, le Marketing Digital, le Community Management, le Virtual Assistance, ou encore le Gaming.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *