EconomieUne

OCP-Al Moutmir améliore de 20% le rendement de l’olivier

© D.R

Plus de 1.500 plateformes de démonstration en 2020-2021

Le programme Al Moutmir initié par le Groupe OCP continue de récolter de bons résultats. Le 28 janvier 2022, Al Moutmir Open Innovation Lab a partagé les performances des plateformes de démonstration de la culture de l’olivier pour la campagne agricole 2020-2021 lors d’un webinaire organisé à cette occasion. Il faut dire que le programme des plateformes de démonstration «est un pilier phare du modèle de développement agricole OCP-Al Moutmir», tiennent à préciser les équipes d’Al Moutmir ajoutant qu’il couvre plusieurs groupes de cultures dont les céréales et les légumineuses, l’arboriculture ou encore le maraîchage.

630 bénéficiaires directs
Depuis le lancement de l’initiative Al Moutmir, plus de 17.700 plateformes de démonstration ont été déployées et pilotées à travers différentes régions.
Au cours de la campagne 2020-2021, plus de 1.506 plateformes de démonstration pour l’olivier ont été installées. Elles sont réparties sur 27 provinces dans plus de 160 communes.
On compte plus de 630 agriculteurs bénéficiaires directs et 6.000 bénéficiaires indirects de cette opération. Les plateformes de démonstration couvrent l’ensemble des variétés existantes, différents types de conduite (bour, irrigation gravitaire et irrigation localisée) et mode d’exploitation (extensif et intensif) et ce, sur l’ensemble des bassins de production au Maroc, expliquent les responsables de ce projet. Dans le même sens, des ICP (Integrated Crop Program) ont été mis en place en tenant compte des spécificités agro-climatiques de chaque site de production.
Parallèlement, le suivi des plateformes de démonstration est à 100% digitalisé avec la solution OCP-Al Moutmir Agritrial.

Une marge bénéficiaire améliorée de 32%
Comparé à la campagne dernière, les équipes d’Al Moutmir notent des résultats «très satisfaisants». Dans ce sens, les plateformes de démonstration de l’olivier ont enregistré une croissance du rendement à l’hectare de près de 20% par rapport aux rendements réalisés par les agriculteurs au niveau des parcelles témoins. En tonnes, le rendement moyen enregistré au niveau des plateformes de démonstration a été de 5,5 t/ha, tandis que les parcelles témoins ont enregistré un rendement moyen de 4,6 t/ha. A cela s’ajoute le fait que la croissance végétative des nouvelles pousses progresse de 9% au niveau des plateformes par rapport à leurs témoins respectifs.

Ces améliorations ont également été notées au niveau de la qualité de la production agricole. «La conduite technique améliorée ainsi que l’utilisation des nouvelles technologies ont contribué d’une façon remarquable à l’amélioration du poids et du calibre du fruit à hauteur de plus de 10% par rapport aux parcelles témoins», affirme la même source soulignant que le programme de production intégré adopté dans les plateformes de démonstration de la culture de l’olivier a fait progresser la marge bénéficiaire des agriculteurs de plus de 32%.
[box type= »custom » bg= »#fdd8c6″ radius= »5″]

Un écosystème agricole stimulant la prise de décision collective

Derrière cette initiative les objectifs sont clairs. Il s’agit de stimuler la consommation des engrais sur des bases scientifiques, constituer une base de données scientifiques qualifiée à partir des remontées enregistrées au niveau des plateformes, accompagner le développement de la filière oléicole au niveau national et développer des modèles de production innovants à partager avec l’écosystème. Ces ambitions sont associées également à l’objectif de contribuer à l’amélioration de la nutrition en agissant en amont de la chaîne de valeur de production oléicole. Pour y parvenir, le programme des plateformes de démonstration de l’olivier a été pensé et mis en œuvre dans le cadre d’une approche participative mobilisant plusieurs acteurs, à savoir les agriculteurs, les associations et coopératives, les experts scientifiques et les industriels. «Cette dynamique a impacté positivement la relation «agriculteur» et «communauté» et a stimulé la prise de décision collective», indiquent les équipes d’Al Moutmir. L’itinéraire technique appliqué dans les plateformes de démonstration se base sur la gestion intégrée des cultures (ICP). Ainsi, chaque programme s’appuie sur 4 piliers, à savoir la gestion rationnelle de l’eau d’irrigation, la fertilisation sur mesure, la protection intégrée des cultures et l’usage des produits de spécialité.

[/box]

Articles similaires

ActualitéUne

Vidéo/SIAM. La recherche & l’innovation, des solutions incontournables pour le développement de l’agriculture

La recherche agricole se présente comme un allié incontournable dans le contexte...

ActualitéUne

Impôts : le 30 avril, dernier délai pour la déclaration des revenus Professionnels

La Direction Générale des Impôts (DGI) rappelle aux contribuables titulaires de revenus...

EconomieUne

Préventica souffle sa 10ème bougie en mai

150 exposants nationaux et internationaux y sont attendus