OCP dévoile les résultats des plateformes de démonstrations 2019-2020

OCP dévoile les résultats des plateformes de démonstrations 2019-2020

Cultures maraîchères suivies par le programme Al Moutmir

Pour accompagner son programme Al Moutmir, OCP a mis en place une offre de plateformes de démonstration dans différentes provinces du Maroc. Cette initiative couvre plusieurs cultures dont les céréales et légumineuses, l’arboriculture, et le maraîchage. Les plateformes permettent de constater de visu la différence entre une parcelle ayant suivi un programme adapté selon les recommandations scientifiques et une autre soumise à un traitement traditionnel. Dans le cadre de sa plateforme d’échange Al Moutmir Open Innovation Lab, OCP a dévoilé les résultats des plateformes de démonstration des cultures maraîchères pour la campagne 2019-2020 pilotées par les équipes Al Moutmir lors d’un webinaire organisé mardi 30 juin 2020 sous le thème «Les plateformes de démonstration des cultures maraîchères, levier pour une agriculture moderne, durable et résiliente».

Campagne agricole 2019-2020 : 4.000 plateformes suivies par les équipes d’Al Moutmir

Au cours de la campagne agricole 2019-2020, pas moins de 4.000 plateformes de démonstration ont été lancées. Ainsi, 713 plateformes de démonstration maraîchage ont été installées, 10 régions ciblées, 27 provinces couvertes, 75 communes territoriales touchées et 449 agriculteurs bénéficiaires. Du côté des céréales et légumineuses, on compte 1.744 plateformes installées, 6 régions concernées, 26 provinces ciblées, 88 communes territoriales couvertes et 221 agriculteurs bénéficiaires. Ces plateformes s’étendent au total sur une superficie de 872 hectares dominées principalement par les céréales qui représentent 1.255 plateformes de démonstration, soit 72%. Les légumineuses représentent 28% avec un total de 489 plateformes de démonstration. Du côté de l’arboriculture fruitière, on note 1.496 plateformes installées, 10 régions concernées, 35 provinces touchées, 71 communes territoriales couvertes et 586 agriculteurs bénéficiaires.

Cultures maraîchères: Jusqu’à 100% de rendement durant les deux campagnes précédentes

Les plateformes des cultures maraîchères ont enregistré une hausse de rendement arrivant jusqu’à 100% en comparaison avec les pratiques des agriculteurs dans différentes provinces du Maroc durant les deux campagnes agricoles 2018/2019 et 2019/2020. Lors de ce webinaire les résultats des plateformes de démonstration des cultures maraîchères pour les deux années 2018-2019 et 2019-2020 ont été dévoilés. L’analyse de données collectées au niveau de différents stades ainsi que les résultats préliminaires des rendements obtenus lors de la comparaison entre 247 plateformes de 21% démonstrations réalisées pour l’année 2018-2019 (47% de la pomme de terre, 21% du melon et de la 11,8 % tomate) et 713 plateformes de démonstrations réalisées pour l’année 2019-2020 (35 de la pomme de terre, 20% de l’oignon et 15% de la pastèque) a démontré une amélioration significative par rapport aux témoins et ce en se basant sur plusieurs critères, à savoir le rendement, la marge de bénéfice, les dépenses de production, le poids moyen, le calibre moyen et le prix. Pour la pomme de terre, il a été enregistré : une croissance de 21% du rendement total, de 46% de la marge de bénéfice, de 17% du poids moyen, et de 22% du calibre moyen. Concernant l’oignon, on compte une augmentation de : 33% du rendement total, de 20% de la marge de bénéfice, de 20% du poids moyen, et de 25% du calibre moyen. Concernant la courgette : il ressort une amélioration de 38% du rendement total, de 25% de la marge de bénéfice, de 5% du poids moyen, de 5% calibre moyen. Pour le melon il a été constaté une amélioration : 15% du rendement total, de 8% de la marge de bénéfice, de 9% du poids moyen, de 12% du calibre moyen et de 20% du calibre moyen. Pour ce qui est de la pastèque, on relève une amélioration de 33% du rendement total, de 45% de la marge de bénéfice, de 8% du poids moyen, de 8% du calibre moyen, et de 20% du prix moyen. Du côté de la tomate, elle a donné 13% de la marge de bénéfice. Pour l’abricot vert, il ressort une hausse de 50% du rendement total et de 210% de la marge de bénéfice. Globalement pour 2018-2019, il a été constaté une hausse de 100% du rendement total, de 14% à 210% de la marge de bénéfice et de 20% de la qualité de production. Concernant 2019-2020, une croissance de plus de 40% du rendement total a été remarquée, 15% à 60% de la marge de bénéfice ont été constatés et une amélioration de 25% de la qualité de production enregistrée

«Agritrial» : Une solution digitale pour le suivi en temps réel

Les équipes d’Al Moutmir ont lancé une application digitale baptisée «Agritrial» dont l’objectif serait de capitaliser sur les remontées des plateformes de démonstration et faciliter le partage de ces remontées avec l’écosystème. Cette solution digitalise la conduite agronomique des parcelles de démonstration et permet de faire une remontée en temps réel d’informations sur l’évolution des plateformes.

«Ce gisement d’informations est mis à la disposition de l’écosystème scientifique, académique et économique et fait l’objet de symposiums annuels dans le cadre d’Al Moutmir Open Innovation Lab avec les différents acteurs de la filière», expliquent les responsables de ce projet.

Plateformes : 100% financées par le Groupe OCP

Globalement, 6.000 plateformes ont été mises en place depuis le lancement du programme Al Moutmir (céréales et légumineuses, arboriculture et maraîchage). Ces plateformes de démonstration sont sous le suivi scientifique des ingénieurs agronomes d’Al Moutmir et des experts mobilisés des différentes institutions scientifiques nationales. De même, un Programme intégré de management des cultures (ICP) est développé au niveau de chaque plateforme et couvre les différents stades de la culture.

«Au-delà de leur apport agronomique, les plateformes de démonstration sont également une réelle opportunité pour analyser les comportements des agriculteurs face aux nouveaux modèles de management des cultures et face aux nouvelles technologies. Ce qui permet d’adapter en continu les solutions proposées et de stimuler la boucle de l’innovation en bonne intelligence collective contribuant ainsi à accélérer la transformation du secteur», précise-t-on.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *