OCP : La solidité financière au rendez-vous

OCP : La solidité financière au rendez-vous

Le Groupe a affiché une bonne performance opérationnelle au premier semestre

OCP affiche une solide performance au premier semestre. Une dynamique qui ouvre des perspectives prometteuses pour le Groupe qui entrevoit l’année 2020 sous le signe de la reprise. OCP déploie aujourd’hui des programmes d’investissement destinés à renforcer son avantage compétitif en matière de coûts et de produits. Des améliorations, qui combinées à la solidité financière du Groupe et l’engagement fort de ses employés, permettront à OCP de sortir renforcé de la crise actuelle.

Ces ambitions ont été partagées en marge de l’annonce des résultats semestriels du Groupe qui ressortent dans leur ensemble positifs malgré un contexte économique difficile et un marché international défavorable. Cette performance est, selon Mostafa Terrab, président-directeur général d’OCP, soutenue par ses avantages compétitifs. «OCP a mis à profit sa flexibilité industrielle pour répondre aux marchés à forte demande ainsi que son agilité commerciale pour fournir les principales régions importatrices, tout en préservant son avantage compétitif en termes de coûts, ce qui a permis au Groupe d’atteindre de bons niveaux de rentabilité», commente dans ce sens M. Terrab. Le Groupe a réussi à maintenir son chiffre d’affaires stable au titre des six premiers mois de l’année. Une stabilité tirée par la hausse significative des volumes d’exportation d’engrais ayant compensé largement la baisse des prix. Le chiffre d’affaires au premier semestre 2020 a atteint 27,40 milliards de dirhams, contre 27,582 milliards de dirhams au premier semestre 2019. «OCP s’est notamment appuyé sur sa forte présence à l’international pour répondre à la demande importante pour les engrais provenant des marchés clés, à savoir l’Amérique latine, l’Europe et l’Inde. Dès le mois de mars, OCP s’est organisé pour continuer à assurer un niveau de production élevé dans le respect total des mesures sanitaires garantissant la santé et la sécurité de ses collaborateurs, et en plein accord avec l’état d’urgence décrété par les pouvoirs publics», relève-t-on du management du groupe.

Les volumes de vente d’engrais se sont consolidés de plus de 1,5 million de tonnes par rapport à la même période de l’année précédente. Le chiffre d’affaires de la roche a diminué, pour sa part, de 5% d’une année sur l’autre. «Ce repli reflète principalement la baisse des prix de la roche ayant largement compensé la hausse des volumes exportés, notamment vers l’Amérique latine et l’Europe», peut-on relever du Groupe. L’EBITDA (bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement) s’est établi à 8,495 milliards de dirhams contre 8,48 milliards de dirhams au cours de la même période de l’exercice précédent. La marge d’EBITDA s’est maintenue à 31%, au même niveau que l’année précédente. Selon Mostafa Terrab, elle reflète les efforts constants du Groupe en matière d’optimisation des coûts de production et d’excellence opérationnelle. «Cette performance a été soutenue par la baisse des prix du soufre et de l’ammoniac sur la période ainsi que par des économies de coûts résultant des mesures déployées à l’échelle du Groupe afin de faire face à la propagation de la Covid-19.

OCP a par ailleurs ouvert plusieurs chantiers de pilotage de ses performances en vue de limiter les effets négatifs générés par la pandémie», explique-t-il. S’agissant du résultat d’exploitation, il est revenu à 871 millions de dirhams à fin juin contre 3,82 milliards de dirhams en 2019. Selon le management du Groupe, cette baisse reflète principalement la charge non récurrente de 3 milliards de dirhams relative à la contribution d’OCP au Fonds national spécial Covid-19. Par ailleurs, les dépenses d’investissement ont atteint 5,08 milliards de dirhams au premier semestre 2020. La dette financière nette a atteint, quant à elle, les 53,39 milliards de dirhams avec un ratio de levier financier de 3,48 fois qui se compare à 2,97 fois, affiché à fin décembre 2019. Ajusté des dépenses non récurrentes, le ratio de levier financier est de 3,28 fois. Rappelons qu’au premier semestre, les différentes équipes du Groupe OCP ont consenti des efforts considérables pour faire face à la Covid-19. Les protocoles déployés dès le début de la crise ont permis au Groupe de rester opérationnel durant cette période difficile et de contribuer au maintien de l’approvisionnement alimentaire mondial. Le Groupe a, dans ce sens, contribué, à travers de nombreux programmes communautaires, à sensibiliser les populations à risque et à fournir les équipements de protection nécessaires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *