EconomieSpécial

OCP mise sur «la durabilité»

Acteur de référence mondiale dans le secteur du phosphate

Le Groupe OCP fait de la durabilité un allié incontournable pour l’élargissement de son activité industrielle. En effet, l’entreprise a mis en place un programme d’envergure pour la période 2023-2027.

Les détails.

Le Groupe OCP place la durabilité au cœur de sa stratégie de développement. Il a déployé un programme d’investissement ambitieux pour la période 2023-2027 portant sur un montant de l’ordre de 130 milliards de dirhams. Il s’agit d’accroître les capacités de production d’engrais tout en s’engageant à atteindre la neutralité carbone avant 2040. Le Groupe s’appuie sur les énergies renouvelables ainsi que sur les avancées réalisées à ce stade par le Maroc. Ce programme d’investissement a pour objectif de hisser l’augmentation des capacités de production afin de passer de 12 millions de tonnes d’engrais actuellement à 20 millions de tonnes en 2027. Dans ce sens, il prévoit notamment une extension des capacités minières via l’ouverture d’une nouvelle mine à Meskala ainsi que l’installation d’un nouveau complexe chimique et minier à Mzinda. Ce dernier traitera la roche en provenance des mines de Benguerir et de Youssoufia ainsi que de la nouvelle mine de Meskala. La finalité étant aussi la réalisation d’un taux d’intégration locale de 70%, l’accompagnement de 600 entreprises industrielles marocaines et la création de 25.000 emplois directs et indirects.

Dessalement de l’eau de mer
Le Groupe OCP devrait alimenter l’ensemble de son outil industriel en énergie verte, à savoir le solaire et l’éolien d’ici 2027. «Cette énergie décarbonée alimentera les nouvelles capacités de dessalement de l’eau de mer afin de répondre aussi bien aux besoins du Groupe qu’à l’alimentation en eau potable et d’irrigation des zones riveraines de nos sites. Cet investissement permettra également au Groupe OCP de devenir autonome en matière d’approvisionnement en ammoniaque vert et en matière d’énergies renouvelables, lui permettant d’entrer en force dans le marché des engrais verts et des solutions de fertilisation adaptées aux besoins spécifiques des différents sols et cultures», affirme l’entreprise.

Vers un écosystème industriel national «innovant»
Consolider ses relais de croissance tout en soutenant l’émergence d’un écosystème national industriel innovant. C’est l’ambition portée par le Groupe OCP à travers des programmes d’appui aux PME industrielles et celles des secteurs de l’énergie et de l’agriculture. Il s’agit de favoriser l’émergence d’un écosystème national innovant et la création de nouvelles opportunités d’emplois et d’insertion professionnelle pour les jeunes. A noter que le Groupe OCP s’est appuyé sur les capacités de recherche et développement de l’UM6P (Université Mohammed VI Polytechnique) afin de capter les opportunités offertes par les nouvelles technologies industrielles et digitales, et de développer une expertise sur les technologies innovantes de fertilisation raisonnée à même de répondre aux enjeux de l’agriculture durable et de la sécurité alimentaire.

Des performances solides
Le Groupe OCP a enregistré un chiffre d’affaires qui s’élève à plus de 61,03 MMDH à fin septembre 2023 contre 89,53 MMDH au cours de la même période 2022. «Les résultats d’OCP sur les neuf premiers mois de 2023 ont été renforcés par la performance du Groupe au troisième trimestre, marquant un rebond significatif de la rentabilité par rapport au deuxième trimestre», avait indiqué à ce propos Mostafa Terrab, président-directeur général du Groupe. Et de souligner: «Les conditions de marché favorables amorcées en août ont persisté tout au long du mois de septembre et se sont poursuivies au quatrième trimestre, avec une hausse progressive des prix des produits phosphatés, soutenue par un renforcement de la demande dans les principales régions importatrices». Le PDG du Groupe a également souligné que grâce à ses avantages concurrentiels, notamment sa flexibilité industrielle, son agilité commerciale et son leadership en termes de coûts, OCP a réussi à gérer efficacement son carnet d’ordre avec des achats importants.

«Le Groupe a su pleinement tirer parti de l’amélioration des prix, transformant une augmentation séquentielle de 22% du chiffre d’affaires au troisième trimestre en une augmentation de plus de trois fois de l’Ebitda par rapport au second trimestre de l’année», relève M. Terrab. Et de relever : «Les ventes d’engrais phosphatés ont constitué 69% du chiffre d’affaires au cours des neuf premiers mois de 2023, en progression par rapport aux 65% enregistrés en 2022. Il est à noter que le Groupe a maintenu un fort intérêt pour le TSP, un engrais très prisé pour la fertilisation des cultures légumineuses. La première des trois nouvelles lignes de production d’engrais, achevée au deuxième trimestre, est actuellement en phase de montée en puissance pour la fabrication de TSP. Les deux lignes supplémentaires devraient être opérationnelles début 2024. Cette initiative s’inscrit parfaitement dans l’approche modulaire d’OCP pour étendre ses capacités, adaptée en fonction des besoins du marché».

Engrais phosphatés marocains
Le Département américain du Commerce a pris la décision de réduire en octobre 2023 les droits compensateurs sur les importations d’engrais phosphatés marocains aux Etats-Unis à 2,12% contre 19,97%. OCP avait précisé que ce nouveau taux est entré en vigueur à partir de novembre 2023 et ce, jusqu’à la conclusion de la prochaine révision administrative au quatrième trimestre de 2024. Le Groupe OCP avait souligné : «Le département du commerce (DOC) a pris en compte les preuves détaillées fournies par OCP lors du premier examen administratif et du processus de vérification du DOC. Ce résultat reflète l’engagement d’OCP à coopérer pleinement avec l’examen et le processus de vérification du DOC, ce qui a abouti à une réduction significative des tarifs».

Articles similaires

EconomieUne

Maroc : la croissance économique devrait atteindre 3,5% à moyen terme, selon le FMI

La croissance économique du Maroc devrait atteindre 3,5% à moyen terme, stimulée...

EconomieUne

En hausse de 10 % par rapport à la même période de 2023 : Près d’1 million de touristes au Maroc au mois de janvier

Les arrivées des touristes étrangers se sont consolidées de 11 % comparé...

Economie

Radisson hotel Group : 14 nouveaux hôtels prévus en 2024

Radisson Hotel Group formule des ambitions prometteuses pour l’année 2024.

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux