ONCF: Un chiffre d’affaires de 1,6 MMDH au premier semestre

ONCF: Un chiffre d’affaires de 1,6 MMDH  au premier semestre

Un contrat-programme et un écosystème dans le pipe

Les grandes lignes du contrat-programme Etat-ONCF ont été présentées lors du dernier Conseil d’administration de l’Office national des chemins de fer. Cette feuille de route quinquennale (2021-2026) acte, en effet, les principes structurants de la réforme ferroviaire tels que définis dans le protocole d’accord Etat-ONCF signé en juillet 2019. Se référant à l’ONCF, ce contrat-programme cristallise «l’engagement ferme des deux parties pour la mise en place d’un nouveau modèle économique à même de pérenniser les performances réalisées par l’Office et d’assurer le développement du réseau ferroviaire marocain dans un cadre optimal, notamment en termes de financement et de synergies avec d’autres établissements et entreprises publics».

Ce contrat-programme n’est pas le seul chantier ouvert, pour le moment, par l’ONCF. L’Office œuvre de concert à mettre en place un écosystème ferroviaire national à forte composante technologique. Une convention sera bientôt conclue pour concrétiser ce projet qui sera intégré autour d’opérateurs publics et privés structurants, créateur de valeur économique et sociale, compétitif et exportable. Il est à noter que l’activité ferroviaire reprend son rythme après un exercice 2020 plombé par la crise sanitaire. Les réalisations relevées au premier semestre 2021 confirment encore une fois la résilience de ce secteur ayant d’ores et déjà amorcé sa reprise malgré une conjoncture toujours difficile.

L’office annonce avoir réalisé un chiffre d’affaires de 1,6 milliard de dirhams au titre des six premiers mois de l’année. Ce chiffre représente 91% du niveau d’activité réalisé durant la même période 2019. De même, l’EBITDA de l’offre s’inscrit en amélioration de 400 millions de dirhams contre 332 millions de dirhams réalisé à la même période de l’année 2019.
Le Conseil d’administration de l’ONCF a été une occasion pour arrêter les comptes 2020 de l’Office. Il en ressort que l’ONCF a réalisé un trafic global de 21,1 millions de voyageurs sur l’année avec un chiffre d’affaires de 803 millions de dirhams marquant ainsi une baisse de 52% comparé à l’exercice 2019. En parallèle, le taux de régularité des trains voyageurs, tous types confondus, a été de 95% en amélioration de 3 points comparé à 2019. Quant à l’activité fret et logistique, l’ONCF a transporté plus de 24,5 millions de tonnes de marchandises durant l’année 2020, générant ainsi un chiffre d’affaires de 1,8 milliard de dirhams, contre 1,79 milliard de dirhams en 2019.

L’Office souligne, par ailleurs, que grâce à la résilience des activités fret et logistique et malgré le recul du trafic Voyageurs, il a pu enregistrer un chiffre d’affaires global de 2,8 milliards de dirhams avec une baisse limitée à -25% par rapport à 2019. En consolidé, le chiffre d’affaires du groupe a atteint 3,1 milliards de dirhams. Notons que pour atténuer l’impact de la crise sanitaire l’ONCF a déployé un plan volontariste d’optimisation de ses charges. A cet effet, le total des charges d’exploitation (hors amortissements) s’est établi à 2,7 milliards de dirhams en 2020 en baisse de 12% par rapport à 2019. Ainsi, l’ONCF a pu dégager un niveau d’EBITDA positif de plus de 359 millions de dirhams en 2020 contre 995 millions de dirhams en 2019. En terme d’investissement, l’ONCF indique avoir réalisé 1,8 milliard de dirhams contre 2,2 milliards de dirhams en 2019, en se limitant à l’achèvement des opérations en cours et au strict projet de maintien de la sécurité et de la qualité de service.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *