Accueil Economie Opération structurelle d’achat de bons du Trésor sur le marché secondaire : Le détail de Bank Al-Maghrib
EconomieUne

Opération structurelle d’achat de bons du Trésor sur le marché secondaire : Le détail de Bank Al-Maghrib

Le point de presse animé par Younes Issami (à droite), responsable par intérim de la direction des opérations monétaires et des changes -DR-

Cette opération d’«open market» a été mise en place de manière à contribuer à l’amélioration de la liquidité sur le marché des bons du Trésor.

Finances.  »
L’opération structurelle d’achat de bons du Trésor par Bank Al-Maghrib sur le marché secondaire a été au cœur d’une rencontre organisée jeudi par la Banque centrale. Le détail.

 

Bank Al-Maghrib revient sur les objectifs de son opération structurelle d’achat de bons du Trésor sur le marché secondaire. Une rencontre a eu lieu jeudi permettant ainsi de détailler les objectifs de cette intervention de la Banque centrale. Se référant à Younes Issami, responsable par intérim de la direction des opérations monétaires et des changes, cette opération vise à rétablir la demande sur ces instruments financiers. «En réponse à la forte baisse de la demande constatée lors des séances des adjudications organisées chaque mardi par le Trésor pour financer son déficit budgétaire, la Banque centrale a choisi d’intervenir sur le marché secondaire à travers cette opération structurelle d’achat des bons du Trésor pour rétablir la demande sur ces instruments financiers », indique le responsable à ce propos.

Et d’ajouter que « cette baisse de la demande sur les bons du Trésor intervient suite à l’atteinte de la limite des bons détenus par les banques, fixée par leurs départements de risque, et ce en raison de la hausse des taux qui a impacté négativement la performance des portefeuilles détenus». Cette baisse est également expliquée, selon le responsable, par les craintes des investisseurs par rapport aux anticipations d’évolution des taux d’intérêt, liées principalement aux deux dernières révisions à la hausse du taux directeur. Se référant à M. Issami, cette opération d’«open market» a été mise en place de manière à contribuer à l’amélioration de la liquidité sur le marché des bons du Trésor en adéquation avec la conduite actuelle de la politique monétaire et l’indépendance de la banque centrale.

«L’objectif n’est pas d’influencer le taux d’inflation, mais de rétablir la demande sur les bons du Trésor», a-t-il insisté. Par ailleurs, le responsable a fait savoir que suite à cette opération, la taille du bilan de Bank Al- Maghrib n’a pas changé. «Ce qui a été fait autour des achats des bons du Trésor a été réduit de la demande des banques sur le plan des avances à sept jours», peut-on relever de M.Issami. Et de poursuivre : «On a eu une baisse de 13 milliards de dirhams sur les avances contre 16 milliards de dirhams d’achat des bons du Trésor. Le décalage des 3 milliards de dirhams est lié aux autres facteurs, dont la circulation fiduciaire».

Il est à rappeler que Bank Al-Maghrib avait organisé deux appels d’offres relatifs à une opération structurelle d’achat des bons du Trésor sur le marché secondaire auprès des banques contreparties aux opérations de politique monétaire, conformément à la décision du wali n° 80-W-20 et à la Lettre circulaire No LC-BKAM-2020-8 relatives aux instruments de politique monétaire. Ces deux opérations ont enregistré respectivement des demandes globales de 15 milliards de dirhams et de 1,3 milliard de dirhams, totalement satisfaites par la banque. Le prochain appel d’offres sera organisé le lundi 23 janvier 2023.»

Articles similaires

Alerte météo: La vague de froid se poursuit jusqu’au jeudi

Un temps froid avec des températures minimales entre -8 et 3°C et...

Le Maroc rouvre son ambassade à Baghdad

Le Maroc a rouvert samedi son ambassade à Baghdad. La cérémonie d’inauguration...

Commission des investissements : Des projets de plus de 28 MMDH approuvés vendredi

12 projets de conventions et 14 avenants ont été examinés ainsi que...

Dévoilé à l’occasion de sa journée mondiale : Un ouvrage inédit sur les enjeux numériques pour la douane

Les cyberfraudeurs réagissent très rapidement aux évolutions des législations, des règlements et...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus

Jouer est une maladie