Ouvertures d’agences, paiement sans contact, nouveaux chantiers … Les promesses de Casa Tramway pour 2021

Ouvertures d’agences, paiement sans contact, nouveaux chantiers … Les promesses de Casa Tramway pour 2021

Depuis huit ans, le tramway de Casablanca accompagne les habitants de la métropole dans leur quotidien. Le «12.12.2012» fut sa date d’inauguration et le début de la success story de ce moyen de transport qui désormais constitue une partie du patrimoine moderne de la ville.

A cette occasion Casa Tramway dévoile les étapes marquantes de cette expérience et les projets à venir. L’entreprise ambitionne d’accueillir à nouveau ses fidèles clients, après une année 2020 fortement impactée par la Covid-19, et élargir l’offre à de nouveaux voyageurs. Les détails.

L’innovation au rendez-vous

Après une année 2020 inédite, Casa Transport et l’opérateur RATP Dév Casablanca sont engagés dans une profonde réflexion pour déployer la nouvelle stratégie Casa Tramway pour 2021. Ils misent sur l’innovation, la proactivité et l’animation pour leur futur dispositif. En effet, Casa Tramway projette de lancer prochainement de nouvelles initiatives à l’adresse de ses voyageurs avec notamment l’ouverture d’une seconde Maison de la mobilité, Place Sraghna, l’ouverture d’une nouvelle agence commerciale au niveau du terminus Sidi Bernoussi de la T2 et l’ouverture d’une agence commerciale au sein de la gare LGV Casa Voyageurs. L’entreprise entend également déployer la possibilité de recharger ses abonnements sur le site www.casatramway.ma. Elle va également renforcer son dispositif avec un service client assuré par une équipe d’accompagnement et service en station. Casa Tramway innove aussi avec un système billettique qu’elle se veut à la pointe de la technologie permettant un paiement sans contact au niveau des terminaux pour la validation des voyages par carte bancaire. A cela s’ajoute la mise en place prochaine d’un service de livraison. Ainsi, les voyageurs pourront recevoir leurs cartes directement chez eux, en moins de 24h.

Renforcer l’infrastructure : les chantiers 2021

Durant 2021, Casa Tramway se dit continuer l’aventure avec le lancement des travaux de plateforme voie ferrée et d’infrastructure de quatre lignes multimodales intégrées. Il s’agit de deux lignes de busway (BHNS) longues de 24 km dont l’achèvement des travaux sera en 2022 et deux lignes de tramway (T3 et T4) longues de 22 km (achèvement des travaux fin 2023). Dans le même sens, Casa Transport explique qu’elle «prépare un programme de gestion des travaux, soucieux de la quiétude des riverains et des voyageurs. Sécurité renforcée, signalisation aux standards internationaux, campagnes de sensibilisation régulières et organisation rigoureuse sont les mots d’ordre pour la prochaine année».

Une solution de mobilité qui a fait ses preuves !

Le tramway de Casablanca attire de plus en plus de monde à en croire les chiffres de Casa Tramway. Etant donné le contexte exceptionnel de l’année 2020, l’entreprise fait état de ses statistiques pour l’année 2019 révélant que plus de 50 millions de voyageurs ont fréquenté les lignes T1 et T2. Il en ressort également que la ligne T2 affiche un taux de fréquentation de 51% de la T1 avec une moyenne de 80.000 voyageurs par jour pour sa première année de mise en exploitation. Entre 2012 et 2019, près de 35 millions de voyageurs en moyenne se sont déplacés via ce moyen de transport dans la métropole, soit au cumul 244,5 millions de personnes. «Véritable liant économique et social, des milliers de cadres et d’employés fréquentent quotidiennement les deux lignes du tramway, notamment sur le Boulevard Abdelmoumen. Le réseau de tramway a également réussi à favoriser l’accès à tous les types de commerces, aux sièges d’entreprises et aux points de restauration et d’alimentation», explique la société.

Mixité sociale

Sur le plan social et sociétal, ce réseau se présente comme un levier de transformation qui a fluidifié la mobilité de bon nombre de Casablancais et désenclaver de nombreux quartiers expliquant que le centre-ville, les centres de loisirs, la plage sont désormais à proximité de la périphérie de Casablanca (1 heure en moyenne pour transiter d’est en ouest de Casablanca). Ce changement se traduit également par les mesures mises en faveur des personnes à mobilité réduite qui ont accompagné ce projet. Faisant le pari de relier les principaux axes de la ville de Casablanca (Place des Nations Unies, Centre historique, Mers Sultan, Hay Mohammadi, Sidi Bernoussi, Ain Sebaa, Sidi Moumen, Plage de Ain Diab, Ain Sebaa, Clubs sportifs, Cité financière, Gares Casa voyageurs, Casa Port, ou encore l’Oasis), le tramway transporte différentes catégories de la population. «Jamais un lieu n’aura connu une pareille mixité sociale ! Le tramway de Casablanca a réussi le pari du maillage socio-économique. On retrouve dans les rames de Casa Tramway toutes CSP, tous types d’âges, tous niveaux d’éducation. Le tramway est aujourd’hui considéré comme un «objet social» fortement respecté, voire protégé et jalousé par sa population. Il porte en lui les germes de la paix sociale», argumente l’entreprise. Au niveau de la sûreté et de la sécurité, 780 caméras permettent de surveiller la sécurité à bord du tramway qui a aussi ouvert la «mobilité sécurisée aux femmes». Elles sont 49% à utiliser ce moyen de déplacement et à la majorité elles déclarent s’y sentir en sécurité, selon Casa Tramway.

Accidentologie : 36 heures de perdues en 2019

A cause des accidents, le temps d’arrêt du tramway cumule un total de 36 heures durant l’année 2019. Si l’on compare les deux lignes du réseau, il en ressort que pour son année de lancement, T2 a connu moins d’accidents que T1 lors de son démarrage (-9,5%).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *