Accueil Economie Palmarès des IDME : Un flux net de 1,17 MMDH pour la France à fin septembre
EconomieUne

Palmarès des IDME : Un flux net de 1,17 MMDH pour la France à fin septembre

Outre la France, les Pays-Bas et le Sénégal figurent au Top 3 des destinations des IDME à fin septembre 2022

Investissement »
La cartographie des investissements directs marocains à l’étranger place la France, les Pays-Bas et le Sénégal au Top 3 des pays de destination.

La France continue de capter l’essentiel des investissements directs marocains à l’étranger (IDME). Sur les 4,28 milliards de dirhams de flux réalisés au titre des 9 premiers mois de l’année 2022, l’Hexagone détient 1,17 milliard de dirhams. Elle préserve ainsi son positionnement en tant que premier pays de destination des IDME. Ce chiffre ressort toutefois en baisse comparé au niveau atteint à fin 2021 qui selon les chiffres provisoires de l’Office des changes avoisinait les 1,45 milliard de dirhams. Au top 3 des destinations figurent également les Pays-Bas.

Le flux des IDME réalisé à fin septembre 2022 dans ce pays de destination ressort pour sa part à 534 millions de dirhams marquant ainsi une nette amélioration par rapport au flux réalisé à fin 2021 et qui ne dépassait pas les 38 millions de dirhams. Le Sénégal arrive en troisième position avec des flux de l’ordre de 409 millions de dirhams contre 316 millions de dirhams une année plus tôt. De même, les IDME à destination des Emirats arabes unis s’inscrivent en amélioration. Leur flux est ainsi passé de 237 millions de dirhams à fin 2021 à 408 millions de dirhams au titre des neuf premiers mois de l’année 2022. Même tendance observée pour les IDME à destination du Cameroun. Leur flux s’est hissé à 361 millions de dirhams durant les 9 premiers mois de l’année 2022 alors qu’il tournait autour de 19 millions de dirhams à fin 2021. Les IDME à destination du Luxembourg affichent également une nette amélioration. Leur flux est ainsi passé d’un solde négatif de -699 millions de dirhams à +291 millions de dirhams sur la période allant de janvier à septembre 2022. Le flux des IDME au Burkina Faso s’est établi autour de 276 millions de dirhams contre 307 millions de dirhams en 2021.

En revanche, les IDME en Côte d’Ivoire ont vu leur flux atteindre les 253 millions de dirhams à fin septembre alors qu’ils se situaient autour de 1,24 milliard de dirhams. On relève également un flux de 217 millions de dirhams d’IDME à destination de la Suisse, 206 millions de dirhams à destination du Gabon, 199 millions de dirhams à destination de la Tunisie et 151 millions de dirhams à destination du Nigéria. Les investissements du Maroc au Mali portent sur un flux de 145 millions de dirhams à fin septembre 2022 contre 99 millions de dirhams en Égypte, 84 millions de dirhams au Congo, 75 millions de dirhams en Guinée et 73 millions de dirhams en Inde. Par secteur, la part belle revient aux industries. Les flux des IDME dans ce sens se sont élevés à 1,86 milliard de dirhams contre 2,09 milliards de dirhams en 2022. Ce flux est porté par l’industrie chimique (+762 millions de dirhams), la fabrication d’autres produits minéraux non métalliques (708 millions de dirhams) et la fabrication des meubles (227 millions de dirhams). L’industrie alimentaire accapare pour sa part 94 millions de dirhams du flux global des IDME aux neuf premiers mois de l’année 2022. La fabrication automobile capte quant à elle 78 millions de dirhams des flux.

Les activités financières et d’assurance représentent pour leur part 1,37 milliard de dirhams des flux des IDME réalisés au titre des 9 premiers mois de l’année 2022 contre 2,57 milliards de dirhams en 2021. Le flux des IDME réalisé au niveau des industries extractives a grimpé à 350 millions de dirhams à fin septembre 2022 contre 237 millions de dirhams à fin 2021. On note également un flux de 173 millions de dirhams dans l’activité immobilière et 53 millions de dirhams dans le secteur de la construction. De même, 27 millions de dirhams d’IDME ont été destinés à l’agriculture, sylviculture et pêche. Pour rappel, le flux net des IDME a augmenté de 44,8 %, soit une consolidation de 1,32 milliard de dirhams comparé à la même période de l’année passée. Les investissements se sont établis dans ce sens autour de 13,43 milliards de dirhams au moment où les cessions ont atteint les 9,16 milliards de dirhams en baisse de 10,4%.«

Articles similaires

Commission des investissements : Des projets de plus de 28 MMDH approuvés vendredi

12 projets de conventions et 14 avenants ont été examinés ainsi que...

Dévoilé à l’occasion de sa journée mondiale : Un ouvrage inédit sur les enjeux numériques pour la douane

Les cyberfraudeurs réagissent très rapidement aux évolutions des législations, des règlements et...

Agriculture durable : Les avancées du Maroc en matière de micro-irrigation présentées à Dakhla

Micro-irrigation  » Cette rencontre internationale, scientifique et technique constitue l’occasion pour de...

Tendances futures : Cyberattaques, les prédictions de Kaspersky pour 2023

Menace persistante. » Les cyberattaques restent une menace constante et ne présentent aucun...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus

Jouer est une maladie