Pêche : Des hommes d’affaires basques en prospection au Maroc

Pêche : Des hommes d’affaires basques en prospection au Maroc

Ils ont rencontré Zakia Driouch à Rabat

Une importante délégation d’hommes d’affaires du Pays basque s’est enquise, lundi à Rabat, des différentes opportunités d’investissement au Maroc, dans le domaine de la pêche maritime et de l’industrie halieutique. Lors d’une rencontre avec Zakia Driouch, secrétaire générale du département de la pêche au ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, la délégation basque, présidée par Maria Tato, a exprimé sa volonté de développer une coopération entre le Maroc et le Pays basque, notamment dans le secteur de transformation et de valorisation des produits de la pêche et celui du recyclage du plastique issu de la pêche. Intervenant à cette occasion, Mme Driouch a indiqué que cette réunion de prospection se veut une occasion idoine d’échanger sur l’ensemble des opportunités de coopération entre le Maroc et le Pays basque dans le secteur de la pêche.

«Nous sommes disposés à établir un échange d’expertises entre le Maroc et le Pays basque», a-t-elle affirmé, rappelant que la pêche est l’un des secteurs prometteurs et exportateurs de l’économie marocaine. Par ailleurs, Mme Driouch a souligné que les activités du recyclage des déchets issus de la pêche constituent un créneau que les deux parties pourront développer «rapidement», notant à cet égard que la nouvelle stratégie nationale de pêche, «en cours de finalisation », accorde une place de choix à la durabilité et à la préservation de l’environnement.

Pour sa part, Mme Tato a annoncé que dans le cadre de cette mission de prospection, la délégation effectuera une visite à Laâyoune et à Dakhla, l’occasion d’explorer le haut potentiel de ces régions dans le secteur de l’industrie de la pêche et de l’aquaculture. Cette visite permettra également à la délégation basque de rencontrer des hommes d’affaires marocains et chefs d’entreprises opérant dans les secteurs prometteurs de transformation des produits de la pêche, a-t-elle ajouté.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *