Performances des places financières arabes : la Bourse de Casablanca au rendez-vous

Performances des places financières arabes : la Bourse de Casablanca au rendez-vous

Elle figure parmi les places les plus dynamiques de la région au 2ème trimestre

La Bourse de Casablanca fait partie des 14 places financières arabes ayant enregistré de bonnes performances au titre du deuxième trimestre de l’année. Elle arrive en effet sixième après les Bourses d’Abu Dhabi, d’Amman, du Bahreïn, de l’Arabie Saoudite et du Koweït. La place casablancaise devance, par ailleurs, en termes de performance, les Bourses de l’Algérie, de la Tunisie, de Dubaï, du Khartoum, de la Palestine, du Qatar et de Beyrouth. En revanche, les Bourses de Damas et d’Égypte ont affiché une contreperformance par rapport à la même période de l’année précédente. C’est ce que l’on peut relever de la publication trimestrielle du Fonds monétaire arabe relative à la performance du marché boursier arabe. De même, les Bourses de Masquât et de Casablanca figurent également parmi les places financières arabes ayant enregistré des hausses de leurs indicateurs de cours boursiers et ce au même titre des Bourses de l’Arabie Saoudite, de Amman et de Beyrouth. Le Fonds monétaire Arabe relève dans ce sens des hausses respectives de l’ordre de 5,11, 5,51, 5,7, 7,93 et 11,66%. Dans l’ensemble, les indicateurs de performances des places boursières arabes ont maintenu leur trajectoire ascendante observée depuis fin 2020.

Le marché boursier arabe a ainsi préservé ses acquis sur le plan trimestriel notamment après que toutes les sociétés cotées ont affiché un bon rendement au premier semestre de l’année. Une dynamique ayant permis d’insuffler un brun d’optimisme auprès des investisseurs. Le bon comportement observé au titre des six premiers mois de l’année prédit également d’une amélioration des indicateurs de rentabilité des sociétés cotées pour la deuxième moitié de l’année. A cet effet, l’indice composite du Fonds monétaire arabe, qui mesure la performance des marchés financiers arabes, a enregistré au deuxième trimestre de l’année une progression de 5,5% poursuivant ainsi sa performance observée au titre des trois premiers mois de l’année.

En termes de capitalisation boursière des entreprises arabes cotées en Bourse, on relève à cet effet une amélioration de 4,49% comparée au premier trimestre de l’année atteignant une capitalisation globale de 3.555,6 milliards de dollar américain. En ce qui concerne les indicateurs de trading, ils se sont également inscrits en hausse aussi bien en glissement trimestriel qu’annuel. D’autres part les transactions nettes des investisseurs étrangers dans les Bourses arabes ont enregistré un flux net positif au deuxième trimestre de l’année.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *