970x250

Phase 2 du programme Sippo: L’Asmex et partenaires dressent un premier bilan

Phase 2 du programme Sippo: L’Asmex et partenaires dressent  un premier bilan

L’exécution de la phase 2 du programme Swiss import promotion programme (Sippo) va bon train.

C’est ce qui ressort du bilan dressé lors d’une récente rencontre du Country coordination committee (CCC) du programme. Ce rendez-vous a en effet réuni les représentants des différents groupements professionnels partenaires du Maroc, en l’occurrence l’Asmex, la FENIP et l’AMITH.

Le programme Sippo se veut, en effet un dispositif suisse dont la première phase a démarré au Royaume en avril 2017 pour une durée de 4 ans. Implémenté dans 11 pays dont le Maroc, le nouveau mandat du Sippo a pour finalité de renforcer les compétences et les capacités des organisations de soutien aux entreprises (Associations professionnelles, fédérations, GIE…).

L’engagement étant de mieux relier les entreprises exportatrices aux importateurs sur les marchés étrangers et régionaux. «Un an déjà s’est écoulé depuis le démarrage de la phase 2 dans 11 pays dont le Maroc avec six secteurs, à savoir l’agroalimentaire, le poisson et produits de la mer et le textile à valeur ajoutée.

Nous sommes extrêmement satisfaits de cette collaboration avec l’Asmex, la FENIP et l’AMITH et les différents organismes et professionnels marocains associés au programme», souligne dans ce sens Myriam Sif, représentante pays du programme Sippo. Du côté de l’Asmex, Mounir Ferram, son directeur exécutif, affirme que «ce partenariat nous a permis de renforcer nos compétences grâce notamment aux outils digitaux mis à notre disposition pour une meilleure préparation aux salons professionnels.

La clé de succès de ces premières étapes est incontestablement le renforcement des actions sur le terrain à travers des rencontres directes d’écoute et de recensement des attentes des TPME et des coopératives». Cette deuxième phase s’articule autour de la durabilité, la digitalisation ainsi que le développement des synergies avec focus sur de nouveaux marchés européens en plus du marché suisse.

La première année de l’exécution de ce dispositif a été couronnée par des réalisations notables en matière d’intégration des coopératives féminines opérant dans des zones éloignées du Maroc. Il a été procédé dans ce sens à la conclusion d’une convention de coopération entre Asmex, Sippo et GIZ. Ce rapprochement vise en effet à intégrer dans le réseau de l’Asmex des coopératives féminines opérant dans des zones excentriques du Maroc dans les produits de terroir, à savoir le safran bio et les roses séchées et dérivées (huile essentielle, eau de rose, etc.).

A cela s’ajoute le déploiement d’une grille de sélection et de catégorisation des coopératives et des entreprises prêtes à l’export, et ce avec l’appui d’un expert Sippo. Cette première année a également été marquée par l’organisation d’un atelier à Agadir pour former et orienter les PME et coopératives sur la participation aux salons internationaux dans leur version digitale.
Les bénéficiaires du programme ont pu également participer à de grands salons internationaux tels que le SIAL ou le Natexpo de Lyon en plus de plusieurs actions de formation et d’accompagnement pour la valorisation de leurs offres de produits et services sur les réseaux sociaux professionnels tels que Linkedin.

La rencontre a également été l’occasion de présenter les objectifs et les axes de développement pour 2023. Ils s’articuleront ainsi autour de l’élargissement du champ d’action de l’Asmex à d’autres produits de terroir sous-encadrés, la diversification des marchés et des produits durables, la digitalisation des process au niveau des entreprises marocaines ainsi que la sensibilisation des entreprises sur les enjeux de la durabilité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *