Plus de 1,4 milliard DH pour des projets de développement rural intégré dans le Nord

Plus de 1,4 milliard DH pour des projets de développement rural intégré dans le Nord

Fruit de huit conventions de partenariat liant plusieurs départements institutionnels et des conseils élus

Quelque 180 millions de dirhams sont consacrés au renforcement des infrastructures et à l’amélioration des services au profit de la population rurale dans la province de Chefchaouen.

Contribuer à la création de nouvelles infrastructures et à la promotion du développement économique au profit du milieu rural dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Tel est l’objectif principal de plusieurs projets de développement rural intégré prévus dans huit provinces et préfectures du Nord. D’une enveloppe budgétaire globale de plus de 1,4 milliard de dirhams, ces projets sont le fruit de huit conventions de partenariat, liant plusieurs départements institutionnels et des conseils élus des zones bénéficiaires. Selon les dispositions de ce partenariat, ils s’inscrivent dans le cadre du programme de l’amélioration des revenus et l’intégration économique en milieu rural et les efforts déployés en vue d’assurer les moyens de financement nécessaires pour soutenir les actions et les activités visant à réduire les disparités territoriales et sociales sur les territoires concernés. L’Agence régionale d’exécution des projets se charge de la réalisation de toutes les étapes de la réalisation des projets, et ce conformément aux objectifs fixés dans le cadre de ces huit conventions.

Sur le coût global de plus de 1,4 milliard de dirhams, quelque 180 millions de dirhams sont consacrés au renforcement des infrastructures et à l’amélioration des services au profit de la population rurale dans la province de Chefchaouen.

Selon la convention liée à cette province, près de 50 millions de dirhams seront mobilisés pour la création de 18 projets visant le renforcement du réseau routier dans environ une quinzaine de communes rurales. Ils vont assurer la réhabilitation des pistes déjà existantes et la création de nouvelles liaisons routières permettant d’améliorer l’accessibilité et de favoriser le développement économique dans les zones bénéficiaires. 1,3 million de dirhams seront consacrés à alimenter la population de huit douars en eau potable. Il s’agit également de l’aménagement de 16 stades de proximité (pour 10 millions de dirhams) au profit des jeunes du monde rural et ceux des zones situées à la périphérie de Chefchaouen.

Sur les 180 millions de dirhams consacrés à la province de Larache, 50 millions de dirhams seront mobilisés pour la réhabilitation du centre rural Laouamra pour 35 millions de dirhams et celui de Béni Arouss pour 15 millions de dirhams. Quelque 10 millions sont destinés à l’achèvement des travaux de construction d’une salle couverte de sport dans la forêt Hypica.

Notons que six autres conventions visent la réhabilitation des centres ruraux, le renforcement des réseaux routiers et celui d’approvisionnement en eau potable ainsi que la réalisation des projets culturels et sportifs, notamment dans les préfectures de Tanger-Asilah et M’diq-Fnideq et les provinces de Tétouan, Fahs-Anjra, Ouazzane et Al Hoceima, et ce pour 180 millions de dirhams chacune.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *