Accueil Economie Plus de 6.700 entreprises radiées à fin novembre 2022
Economie

Plus de 6.700 entreprises radiées à fin novembre 2022

Le nombre des entreprises radiées au niveau national monte en flèche. C’est ce que l’on peut constater du dernier baromètre de l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (Ompic). Les chiffres !

Au titre des onze premiers mois de l’année 2022, pas moins de 8.261 entreprises sont entrées en phase de dissolution dont 1139 ont entamé la procédure au mois de novembre. En parallèle, 6.776 entreprises ont été officiellement radiées sur ladite période dont 776 au onzième mois de l’année. Cet indicateur est nettement en hausse comparé aux onze premiers mois de l’année 2021, un cap ayant connu la radiation de 5779 entreprises. En analysant les radiations par zone géographique, Casablanca-Settat continue de capter une part importante arrivant ainsi en tête des régions ayant compté le plus de radiations entre janvier et novembre 2022. Cette région capte à elle seule 31,5 % des radiations contre 15,5 % pour Marrakech-Safi, 13,9 % pour Rabat-Salé-Kénitra et 10,3 % pour Tanger-Tétouan-Al Hoceima. La région de Fès-Meknès capte quant à elle 10,1 % de la structure globale des radiations, devançant ainsi Souss-Massa (6,7 %) et l’Oriental (5,6 %).

Casablanca-Settat continue de capter une part importante arrivant ainsi en tête des régions ayant compté le plus de radiations entre janvier et novembre 2022.

De même, 3,4 % des radiations ont été observées au niveau de Béni Mellal-Kénitra, contre 1,8 % à Drâa-Tafilalet. Les radiations au niveau des provinces du Sud ressortent autour de 0,6 % pour la région de Laâyoune-Sakia El Hamra. L’analyse sectorielle place par ailleurs le commerce en tête des secteurs les plus touchés. En témoignent les indicateurs relevés par l’Ompic. En effet, 31,7 % des entreprises dissolues à fin novembre opère dans le commerce. Le secteur du BTP et activités immobilières arrivent en deuxième position. On note dans ce sens un ratio de 20,9 % de la structure globale des radiations. La même part est captée par les services divers, suivis des industries (6,7 %), des transports (6,5 %), des hôtels et restaurants (5,7 %), des secteurs des TIC (4 %), de l’agriculture et pêche 2,3 % et des activités financières 1,2 %. Rappelons qu’en parallèle aux radiations, le rythme des créations reste moindre que celui enregistré à la même période de 2021. Au total, 85.971 entreprises ont été créées au titre des onze premiers mois 2022, soit 10.438 créations en moins comparé à une année plus tôt. Ces nouvelles immatriculations concernent essentiellement les entreprises personnes morales. En effet, 58642 entreprises y afférentes ont été créées au titre des onze premiers mois de l’année 2022 contre 66.591 une année auparavant. On note par ailleurs, 27.329 nouvelles immatriculations d’entreprises personnes physiques contre 29.818 à fin novembre 2021.

C’est le titre de la boite

Plus de 50,9 % des entreprises radiées sont des SARL
Formes juridiques.  Notons que plus de la moitié des entreprises radiées sont des sociétés à responsabilité limitée (SARL) (50,9 %) tandis que 47,5 % sont des sociétés à responsabilité limitée à associé unique (SARLU). Se référant aux indicateurs de l’Ompic, les radiations observées au titre des onze premiers mois de l’année concernent à hauteur de 31,5 % les entreprises âgées entre 2 et 5 ans et 25,9 % celles ayant entre 5 et 10 années d’activités. La part des entreprises ayant entre 10 et 20 ans d’existence dans ce processus de radiation est de 18,7 % contre 20,4 % pour celles naissantes (0-2 ans). Il ressort également que seulement 3,5 % des entreprises radiées ont au-delà de 20 ans d’exercice.

Articles similaires

ONDA étend son système qualité à six aéroports d’ici 2024

Testé avec succès à l’aéroport Mohammed v Généralisation. L’ONDA a présenté, mercredi...

Bank of Africa à la rencontre des Marocains de Belgique

Après Londres, Bank of Africa fait escale à Bruxelles à la rencontre...

Trade Finance : BCP meilleure banque marocaine

Le Groupe BCP a remporté, pour la deuxième année consécutive, le trophée...

Hydrogène vert : Des perspectives prometteuses se tissent entre le Maroc et la Belgique

Energie. » Une importante délégation d’entreprises membres de la Fédération de l’énergie de...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux