Policy Center for the New South : Les défis de la levée du confinement au Maroc

Policy Center for the New South : Les défis de la levée du confinement au Maroc

La poursuite de la quarantaine aggravera la crise et le coût sera indirectement significatif sur la baisse des taxes et redevances.

Quelles sont les composantes du plan économique qui accompagnera la levée de la quarantaine ?
Comment le Maroc pourra-t-il continuer à contenir l’épidémie une fois le confinement levé ? Le virus provoquera-t-il un changement dans la dynamique sociale dans la période post-pandémie ? … Autant de questions auxquelles ont tenté de répondre les experts de Policy Center for the New South (PCNS) lors d’un webinaire qui s’est déroulé le 19 mai 2020.

En effet, après l’apparition du nouveau coronavirus dans la plupart des régions du monde, les méthodes de lutte contre celui-ci ont varié d’un pays à l’autre. Ainsi, les Etats dont les populations ont été les plus touchées ont adopté des décisions aussi rigoureuses les unes que les autres en vue de réduire la propagation de cette pandémie. Parallèlement, plusieurs mesures ont été prises pour accompagner les citoyens afin qu’ils puissent traverser cette crise avec le moins de dégâts possible. Ce défi mondial à multiples facettes, économique, sanitaire et social, changera inévitablement les politiques des pays en général et les politiques de levée de quarantaine en particulier.

Dans ce contexte, le Maroc fait partie des pays qui n’ont pas hésité à mettre en place des mesures très strictes pour réduire la propagation de ce virus priorisant en premier lieu la santé de ses citoyens. A côté de cela des efforts ont été déployés entre l’État, les différentes composantes de la société, y compris les médias, les autorités locales, ainsi que les individus et les organisations de la société civile.

Néanmoins, cette situation de crise aura des répercussions à plusieurs niveaux à commencer par la santé mentale des citoyens nécessitant ainsi de prévoir un accompagnement sur ce plan. Outre cela, plusieurs défis économiques devront être surmontés. A cet égard, la poursuite de la quarantaine aggravera la crise et le coût sera indirectement significatif sur la baisse des taxes et redevances, selon le think tank marocain.

De plus, la poursuite de la procédure de confinement entraînera la perte d’emplois, la faiblesse des revenus des ménages, la détérioration de l’épargne et des dommages sur le pouvoir d’achat, ce qui pourra provoquer un risque d’instabilité sociale et financière. Par conséquent, la poursuite de la mise en quarantaine constitue un défi majeur pour l’économie marocaine, mais sa levée nécessite de grands efforts et de la sensibilisation afin de mettre en œuvre les mesures préventives recommandées par les entreprises, notamment industrielles.

Pour les experts de la santé, le plus grand défi est de s’éloigner autant que possible de l’éventualité d’une deuxième vague de propagation du virus, ce qui entraînera une pression élevée sur le système de santé, qui aura besoin non seulement de plus d’équipements médicaux mais aussi de plus de personnel médical.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *