Pour accompagner l’essor du secteur : Bientôt une nouvelle stratégie pour l’aquaculture

Pour accompagner l’essor du secteur : Bientôt une nouvelle stratégie pour l’aquaculture

Le secteur halieutique au Maroc dispose d’un fort potentiel.

Depuis 2009, la stratégie Halieutis mise en place pour faire évoluer l’activité a donné une nouvelle dynamique à toutes ses composantes, dont l’aquaculture qui a été érigée parmi les priorités. Pour en évaluer les perspectives, l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA) s’attelle actuellement sur une étude de marché des produits aquacoles et une stratégie de positionnement. Ce projet couvre aussi bien des villes côtières que des villes non côtières et vise les principaux opérateurs du secteur dont les aquaculteurs, les mareyeurs, les poissonneries, les hôtels, les restaurants, les fast-food, les traiteurs et organisateurs des événements ou encore les plates-formes numériques de commercialisation.

Enjeux

Il faut dire que l’ANDA a entamé dès sa création en 2011 plusieurs chantiers fondamentaux pour asseoir les bases d’une aquaculture durable. «Il s’agit entre autres de la réalisation des plans d’aménagement aquacole (PAA) en vue d’évaluer les potentialités du littoral sur toute son étendue et mettre à la disposition des investisseurs des espaces pertinemment sélectionnés, écologiquement viables, socio-économiquement faisables et propices à une activité aquacole adaptée. Après avoir identifié les potentialités aquacoles par les PAA et sélectionner les investisseurs intéressés par la réalisation de projets aquacoles, le développement du marché aquacole au niveau national demeure la clé de voute pour l’essor de ce secteur», indique l’agence. Partant de là, cette étude vise à examiner les opportunités de marchés pour les produits aquacoles potentiellement viables au Maroc et d’évaluer leur demande potentielle de la part du consommateur, des professionnels des produits de la mer et des différents maillons de la chaîne de valeur de l’industrie aquacole. Cette démarche consiste également à orienter les opérateurs aquacoles actuels et futurs dans leur choix de commercialisation tout en identifiant des opportunités claires pour leur positionnement au regard de la structure du marché actuelle dans sa globalité (pêche, importation et aquaculture).

Potentiel

Coquillages (huitres, moules, palourde…), poissons d’élevage (loup bar, dorade, maigre …), crevettes …ce projet concerne les espèces à vocation aquacole. L’intérêt de cette initiative serait d’évaluer l’accessibilité et la disponibilité du produit à vocation aquacole sur le marché et identifier le manque à gagner de ce produit par rapport au marché national des produits de la mer. Il s’agit aussi de comprendre le comportement et les attentes du consommateur, d’identifier les modes et les segments de consommation les plus sollicités et de caractériser les canaux les plus sollicités en termes d’approvisionnement en produits aquacoles. Parallèlement, il est question de comprendre et évaluer la saisonnalité de la demande en termes de produits aquacoles, d’examiner l’impact du tourisme sur la demande des produits aquacoles et d’évaluer la prédisposition des industriels à la transformation des produits aquacoles. Dans le même sens, ce projet devra évaluer la compétitivité entre le marché national et international en termes d’approvisionnement en produits de la mer par les industriels et identifier les exigences des opérateurs hôteliers et des chaînes de restauration en termes de qualité périodicité de l’approvisionnement. Ladite étude devra proposer un positionnement stratégique des produits aquacoles et faire une estimation de l’évolution de la demande pour les différents acteurs (dont les industriels et les chaînes de restauration). Pour orienter les aquaculteurs à structurer leur stratégie de commercialisation, ce projet se proposera d’effectuer une évaluation de la demande nationale en termes de volumes de produits aquacoles par espèce. Une estimation de l’évolution de la demande nationale sur la période 2021-2030 basée sur des scénarios de la dynamique de consommation, des revenus et du tourisme sera effectuée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *