Pour amorcer le plan de relance : La stratégie de l’ONMT pour Souss-Massa

Pour amorcer le plan de relance : La stratégie de l’ONMT pour Souss-Massa

Agadir est une ville touristique à laquelle nous attachons une attention particulière. En accompagnement de la refonte totale que vivent la ville et la région, l’objectif de l’Office est d’en faire une marque encore plus forte.

Après une trêve de courte durée, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) a présenté mardi aux opérateurs touristiques de la région Agadir-Souss-Massa son plan ambitieux pour la relance de l’industrie touristique au niveau de la destination après la pandémie de Covid-19.

Lors de cette réunion qui s’est déroulée en présence de Brahim Hafidi, président du conseil régional Souss-Massa, des responsables du Conseil régional du tourisme d’Agadir et les opérateurs touristiques locaux, les participants ont planché aux côtés des responsables de l’Office sur les actions à mettre en œuvre pour assurer la relance du secteur.
«Agadir est une ville touristique à laquelle nous attachons une attention particulière. En accompagnement de la refonte totale que vivent la ville et la région, l’objectif de l’Office est d’en faire une marque encore plus forte en mettant en exergue toute la richesse de la destination. Et pour cela, nous comptons bien mettre en place une stratégie agressive en matière de promotion», explique Adel El Fakir, directeur général de l’ONMT.

Ce dernier a présenté la stratégie marketing de l’Office dont les dispositifs seront mis en oeuvre dès que la circulation entre les régions et l’ouverture des frontières seront autorisées. Il a aussi souligné l’importance d’écouter les professionnels du secteur dans la région afin de pouvoir adapter le plan de relance aux besoins spécifiques de la destination.
Par l’occasion, Rachid Dahmaz, président du CRT, a procédé à la présentation de la situation du tourisme dans la région depuis le début de la pandémie et donné ensuite la parole aux représentants des composantes du secteur pour faire part de leurs doléances en présence de l’équipe de l’ONMT qui a répondu à toutes les questions posées par l’audience.

Notons que l’objectif aujourd’hui est de permettre à la capitale du Souss de récupérer ses parts de marchés perdues. Pour cela, l’ONMT a mis en place une stratégie en trois points : faire d’Agadir une marque balnéaire forte et axer la promotion sur les marchés émetteurs les plus importants, en l’occurrence la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni. Intégrer Taghazout à la marque Agadir afin d’apporter de l’innovation et susciter un intérêt nouveau à la marque, ainsi que renforcer les liaisons aériennes à partir des principaux bassins émetteurs.

Selon les données présentées lors de cette rencontre, la destination Agadir a connu ces 5 dernières années (avant Covid), une augmentation moyenne des arrivées de +8%, tandis que les nuitées ont évolué de +5%. Les marchés français et allemand restent les deux premiers pourvoyeurs de touristes pour la région de Souss-Massa avec environ 51% de part de marché cumulée. D’autres marchés font leur apparition, comme le Royaume-Uni avec une progression en nuitées de +8% en 2019 par rapport à 2018. Pour rappel, l’ONMT, en partenariat avec la RAM, a déjà mis en place le mois dernier 4 nouvelles routes aériennes directes reliant Agadir à Londres, Bruxelles, Manchester et Lyon et ce, à raison de 2 fréquences par semaine pour chaque liaison.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *