Pour assurer l’inclusion financière en milieu rural : Le CAM lance un Centre national de l’entrepreneuriat des jeunes

Pour assurer l’inclusion financière en milieu rural : Le CAM lance un Centre national  de l’entrepreneuriat des jeunes

Le Big Data rural et agricole devra servir de carrefour de données à l’ensemble de l’écosystème agricole et rural du pays. Ce qui permettra de développer une meilleure synergie entre les acteurs de l’écosystème à travers les dispositifs d’échanges de données.

Le Crédit Agricole du Maroc (CAM) poursuit son engagement pour la promotion de l’entrepreneuriat dans le monde rural. En effet, la banque vient de lancer un Centre national de l’entrepreneuriat des jeunes et de l’inclusion financière en milieu rural – le CNEIF Rural. Cette démarche s’inscrit dans le cadre de son plan d’actions à destination du monde rural. «Avec le lancement de ce nouveau Centre national de l’entrepreneuriat des jeunes et l’inclusion financière en milieu rural et la déclinaison des actions de son plan d’entreprise à horizon 2025, le Crédit Agricole du Maroc acte pleinement son engagement effectif pour l’atteinte des objectifs de l’ambition nationale transcrite dans le nouveau modèle de développement et portée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu L’assiste», souligne le Crédit Agricole du Maroc dans un récent communiqué.

Un accompagnement sur mesure pour les porteurs de projets

Etalé sur un espace de 2.000 m2, ce nouveau centre est doté de ressources et des équipements de pointe dédiés à l’entrepreneuriat. Il regroupera trois structures, à savoir : un centre d’études et de recherches, un Centre TPE et un Big Data rural et agricole. Ainsi, le Centre d’études et de recherches travaillera sur les thématiques inhérentes à la contribution future du CAM au nouveau modèle de développement. De ce fait, le centre d’étude et de recherche portera pour objectif l’inclusion financière en renforçant encore plus les programmes d’accompagnement non financier, d’éducation financière et de sensibilisation de la population rurale, de renforcement des capacités des populations agricoles et rurales. Pour ce qui est du Centre TPE, il est entièrement dédié à l’entrepreneuriat des jeunes en milieu rural. Sa mission serait d’accompagner les porteurs de projets dans le cadre du programme Al Moustatmir Al Qaraoui en mettant à leur service des ressources humaines spécialisées dans la gestion des projets ruraux. Ils assureront la prise en charge et le suivi des projets des jeunes entrepreneurs. De son côté, le Big Data rural et agricole devra servir de carrefour de données à l’ensemble de l’écosystème agricole et rural du pays. Ce qui permettra de développer une meilleure synergie entre les acteurs de l’écosystème à travers les dispositifs d’échanges de données. Il s’agit aussi de proposer un accompagnement financier et technique adapté via une meilleure connaissance des acteurs des chaînes de valeur agricoles, et d’améliorer la résilience à travers une meilleure compréhension des flux et activités dans le monde rural.

Des ambitions et des projets qui se concrétisent

Le CNEIF Rural permettra au CAM de décliner les orientations inscrites dans son projet d’entreprise à horizon 2025 en alignement avec les axes stratégiques du nouveau modèle de développement sur les volets économie, inclusion & solidarité et territoires & durabilité. «Sur l’axe relatif à l’économie, le CAM s’engage à intensifier l’accompagnement financier du secteur de l’agriculture pour en faire le moteur de croissance d’une économie marocaine productive, diversifiée et créatrice de valeur et d’emplois de qualité», indique la même source ajoutant que la banque accompagnera plus fortement la dynamique de modernisation des exploitations agricoles, l’arrimage de l’aval à l’amont agro-industriel dans toutes les filières, les projets d’agrégation et les projets agricoles solidaires. S’agissant du volet relatif à l’inclusion financière et la solidarité, le CAM se dit s’engager à être «le porte-drapeau du financement inclusif en milieu rural de sorte à ouvrir tous les champs du possible en particulier pour les femmes et les jeunes». Dans ce sens, il œuvrera pour le renforcement de l’inclusion économique et la participation des jeunes et des femmes et poursuivra ses efforts de bancarisation et de sensibilisation des populations cibles tout en accompagnant les projets structurants au niveau local ou régional. Quant à l’axe des territoires et de la durabilité, le CAM s’engage à contribuer à faire des territoires ruraux des pôles de développement économique pour le Maroc, œuvrer en faveur d’une transition verte de l’économie et une résilience des territoires face aux changements climatiques en faisant entre autres de la transition verte de l’économie, notamment de l’agriculture, de l’agro-industrie et du monde rural un axe stratégique de son développement. La banque aspire aussi à devenir le trait d’union entre les zones urbaines et rurales en agissant pour renforcer les complémentarités, consolider la solidarité entre urbains et ruraux et encourager la tendance mondiale de l’interconnexion territoriale.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *