Pour concrétiser «le Grand Dakhla» : Un million DH pour le nouveau Plan d’aménagement de la zone limitrophe au port Atlantique

Pour concrétiser «le Grand Dakhla» : Un million DH pour le nouveau Plan d’aménagement  de la zone limitrophe au port Atlantique

L’Agence urbaine de la région de Dakhla-Oued Eddahab alloue un million DH pour la réalisation de l’étude relative à l’élaboration du Plan d’aménagement de la zone limitrophe au Port Atlantique de Dakhla.

Aujourd’hui, la ville de Dakhla constitue une ville-région dans la mesure où elle abrite plus de 75% de la population de Dakhla-Oued Eddahab, selon le RGPH 2014. Situation qui se traduit sur le terrain par un grand déséquilibre de l’armature urbaine de la région.

Par ailleurs, la réalisation du port Atlantique au Sud de Ntireft et au nord de la ville de Dakhla, couplé à un port de pêche et une zone industrielle importante, est de nature à amorcer un équilibrage régional à même de soulager la ville de Dakhla et générer, progressivement, la naissance d’une ville nouvelle abritant les familles des travailleurs, les services publics et les activités indirectes et induites qui ne manqueront pas de se développer au fur et à mesure de l’accroissement de la population.

Pour anticiper l’encadrement de la dynamique importante qui est appelée à se développer entre le village de pêche de Ntireft et le port Dakhla Atlantique, d’une part, et entre la ville de Dakhla et la côte sud (tourisme sur la partie continentale de la baie, développement des activités à Bir Gandouz, à Lamhiriz et le trafic international vers la Mauritanie et le reste de l’Afrique), d’autre part, la position stratégique de la zone limitrophe au port Dakhla Atlantique avec le tri-pôle économique (Dakhla, Ntireft, El Argoub), lui confère le rôle de pivot qui générera des activités économiques importantes qui vont contribuer à la concrétisation du «Grand Dakhla».
C’est dans ce contexte que vient le projet du Plan d’aménagement de la zone limitrophe au port Dakhla Atlantique.

L’aire de l’étude dudit plan correspond à l’ensemble de la zone entre le village de pêche de Ntireft et le port Dakhla Atlantique et ses environs immédiats. La superficie approximative de cette zone est de 6.000 hectares. Le Plan d’aménagement de la zone limitrophe au port Dakhla Atlantique a pour ultime objectif de concevoir un support de planification réglementaire pour améliorer les conditions et les modes d’orientation et de maîtrise de la future urbanisation attendue après la création du port Dakhla­ Atlantique.
Ce dernier permettra de pallier les dysfonctionnements entravant le développement de l’aire d’étude et prendre en considération les tendances lourdes de la région Dakhla-Oued Eddahab, et mettra en cohérence les orientations du SDAU de la baie de Dakhla, les directives du Schéma régional d’aménagement du territoire (SRAT), les options arrêtées dans le cadre du Programme de développement régional (PDR) et des études relatives à la création du port Dakhla Atlantique, notamment l’étude du master plan de la future Zone industrialo-logistique (ZIL) du Port Dakhla Atlantique.

Outre la création du nouveau port, le plan d’aménagement identifiera d’autres potentialités de l’aire d’étude, en vue d’y multiplier les activités économiques à même d’attirer et de diversifier les investissements et d’y favoriser l’émergence d’une ville nouvelle. En plus de son rôle d’instrument de planification urbaine, l’élaboration du plan d’aménagement de la zone limitrophe au port Dakhla Atlantique entrevoit d’amorcer un aménagement territorial intelligent, digne d’une zone appelée à être un carrefour continental, trait d’union entre les provinces du Nord du Royaume, l’Europe et l’Afrique.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *