Pour faciliter la participation aux appels d’offres gouvernementaux dans le Royaume : Les Russes lorgnent le secteur bancaire marocain

Pour faciliter la participation aux appels d’offres gouvernementaux dans le Royaume : Les Russes lorgnent le secteur bancaire marocain

Bank Al-Maghrib et Bank of Russia (banque centrale de la Fédération de Russie) ont signé un mémorandum d’entente visant à améliorer et à renforcer les relations de coopération entre les deux institutions.

Une présence bancaire russe est-elle envisageable à court terme au Maroc ? L’idée est en train de faire son chemin chez les acteurs économiques dans ce pays. Le question a même été soulevée par le chef de la mission commerciale russe, Artyom Tsinamdzgvrishvili, tellement la présence du secteur financier russe directement sur le marché marocain commence à se poser avec acuité depuis quelque temps. «Les représentants des entreprises des deux pays s’interrogent périodiquement sur la nécessité de la présence du secteur bancaire et financier russe au Maroc pour faciliter la participation aux appels d’offres gouvernementaux dans le Royaume, ainsi que pour effectuer des opérations bancaires d’import et d’export avec des partenaires marocains», a fait savoir le chef de la mission commerciale russe lors de sa dernière sortie médiatique arguant que les relations économiques entre les deux pays sont parmi les plus dynamiques non seulement dans la région mais également à l’échelle du continent. «Les exportations de la Fédération de Russie vers le Maroc au premier semestre 2021 ont augmenté de 20%, enregistrant le meilleur indicateur parmi tous les pays africains», a précisé Artyom Tsinamdzgvrishvili dans un entretien avec l’agence russe «Sputnik», ce qui fait du Maroc, selon la même source, le troisième partenaire commercial de la Russie parmi les pays africains. Il semble même que les officiels russes soient décidés à aller plus vite en renforçant la coopération avec le Royaume dans le domaine de la finance et des banques.

Préparation du terrain

Dans ce qui ressemble à un premier pas pour préparer le terrain à une coopération bancaire et financière russe plus active avec la partie marocaine, un mémorandum d’entente vient d’être signé. En effet, Bank Al-Maghrib et Bank of Russia (banque centrale de la Fédération de Russie) ont signé un mémorandum d’entente visant à améliorer et à renforcer les relations de coopération entre les deux institutions.
Le mémorandum d’entente conclu entre les deux parties porte sur l’échange d’informations et d’expertise dans plusieurs domaines, à savoir la conception et la mise en œuvre de la politique monétaire; la politique macro-prudentielle et la préservation de la stabilité financière; le développement des systèmes et moyens de paiement; la réalisation et l’implémentation des stratégies d’inclusion financière; et enfin la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. A noter que ce mémorandum a été signé par Abdellatif Jouahri, wali de Bank Al-Maghrib, et Elvira Nabiullina, gouverneure de Bank of Russia. Reste à savoir si d’autres actions seront prises par les deux pays à court et moyen termes. Les responsables russes annoncent la couleur et semblent plus déterminés que jamais à renforcer la coopération dans le domaine avec le Maroc à travers une présence du secteur bancaire russe au Royaume.
Le but est non seulement de faciliter les échanges entre les acteurs économiques des deux pays mais de permettre aux Russes de s’impliquer davantage dans les projets et appels d’offres publics marocains.

Avoirs officiels

Selon Bank Al-Maghrib (BAM), l’encours des avoirs officiels de réserve jusqu’au 15 octobre 2021 s’est établi à 322,8 milliards de dirhams (MMDH), en hausse de 0,3% d’une semaine à l’autre et de 10% en glissement annuel. Le dirham s’est apprécié de 0,15% face au dollar américain et s’est déprécié de 0,12% vis-à-vis de l’euro, entre le 14 et le 18 octobre courant. La même source fait savoir que lors des adjudications d’achat de devises du 18 octobre, BAM a retenu un montant total de 45 millions de dollars, soit l’équivalent de 407,4 millions de dirhams (MDH). La banque centrale précise par ailleurs que l’encours global des interventions de la banque centrale, au cours de la période allant du 14 au 20 octobre, ressort à 83,6 MMDH, dont 30,9 MMDH sous forme d’avances à 7 jours sur appel d’offres, 25,8 MMDH sous forme d’opérations de pension livrée et 26,9 MMDH dans le cadre des programmes de soutien au financement de la très petite, petite et moyenne entreprise (TPME).

Banque de Russie

La banque centrale de Russie vient d’augmenter pour la sixième fois consécutive son taux directeur de 0,75 point, à 7,50%. «L’inflation progresse bien au-dessus des prévisions de la Banque de Russie et il est attendu qu’elle se situe entre 7,4% et 7,9% à la fin de l’année 2021», avait indiqué la banque centrale dans un communiqué, en expliquant sa décision.

En septembre, l’inflation en Russie a atteint 7,4% sur un an, tirée par l’alimentaire. Cela a représenté une accélération assez importante par rapport aux 6,7% annuels du mois d’août.
Face à l’inflation, la Banque de Russie avait commencé en mars à augmenter son taux qui était historiquement bas, une première depuis 2018.

Les responsables laissent entendre qu’une nouvelle augmentation du taux lors de prochaines réunions n’est pas à écarter. La prochaine réunion de politique monétaire de l’institution monétaire russe est prévue le 17 décembre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *