Pour faire face au déficit pluviométrique : 62.000 quintaux d’orge subventionné distribués aux éleveurs de Taroudant

Pour faire face au déficit pluviométrique : 62.000 quintaux d’orge subventionné distribués aux éleveurs de Taroudant

Quelque 62.000 quintaux d’orge subventionné vont être distribués au profit des éleveurs des zones de la province de Taroudant.

Ce qui permettra de sauver le cheptel et éviter les répercussions négatives du déficit pluviométrique ayant impacté notamment les parcours de jachère et les cultures fourragères.
Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme spécifique d’appui à l’alimentation du cheptel lancé par le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts. Il s’agit de fournir de l’orge aux éleveurs à un prix fixe de 200 dirhams par quintal (2 dirhams le kg).
Pour bien mener cette opération il a été procédé à la création d’une commission provinciale composée des autorités locales et des représentants de la Chambre agricole régionale et des éleveurs, et des services décentralisés du département de l’agriculture qui veilleront à la mise en œuvre et au suivi de l’opération de distribution de l’orge, à travers l’élaboration des listes des bénéficiaires et la fixation des quantités d’orge attribuées à chaque éleveur selon des critères préétablis, en application de la circulaire conjointe du ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts et celui de l’Intérieur. L’opération s’étalera sur trois mois (avril-mai-juin) alors que l’Etat assure le transfert d’orge des points de vente vers les communes rurales qui sont très éloignées du centre de relais de Taroudant et difficiles d’accès.
Conformément aux mesures préventives contre le nouveau coronavirus, des représentants des agriculteurs ont été désignés pour obtenir la part de chaque éleveur en vue d’éviter la surpopulation au centre de relais.
Pour rappel, la campagne agricole actuelle a été caractérisée par un déficit pluviométrique dans plusieurs régions du Royaume. Ce manque de pluie a impacté notamment les parcours de jachère et les cultures fourragères nécessaires à la couverture des besoins alimentaires du cheptel national.
Le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts avait annoncé fin mars le lancement d’un programme de sauvegarde du cheptel à travers la distribution de 2,5 millions de quintaux d’orge subventionné pour le prochain trimestre au profit des éleveurs des zones affectées par le déficit des pluies.
Alors que tous les services régionaux, provinciaux et locaux du département de l’agriculture et des établissements sous tutelle, notamment l’ONICL, l’ONCA et l’ONSSA, sont pleinement mobilisés avec les autorités locales pour réussir cette opération. Le ministère suit également de près l’évolution de la campagne agricole à travers des indicateurs journaliers de la situation sur l’ensemble du territoire national pour d’éventuelles actions complémentaires qui s’avèreraient nécessaires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *