Président de LH Aviation : le Maroc, «un terreau d’implantation intéressant»

Président de LH Aviation : le Maroc, «un terreau d’implantation intéressant»

Le Maroc est "un terreau d'implantation intéressant". C’est ce qu’a souligné le président du constructeur aéronautique français LH Aviation Christophe Rémy dans un entretien publié lundi 12 mai sur le site Internet de l'hebdomadaire français "L'Usine nouvelle".

Selon Christophe Rémy, la conjonction d'un ensemble de facteurs a joué en faveur de l'implantation d'une usine du constructeur dans le Royaume.


Le développement d'une base industrielle et aéronautique, la mise en place d'une école de formation de techniciens et de mécaniciens de bon niveau, telles sont entre autres ces facteurs.

M. Rémy a également apprécié «l’excellent accueil du gouvernement marocain» qui a mis à sa disposition les moyens nécessaires pour gérer cette implantation dont des exonérations fiscales.


L'usine, qui se situera dans la zone Aéropole près de l'aéroport de Casablanca, s'étendra sur une superficie de 5000 m² prévoit de doubler cette surface". 
La capacité de production de la première tranche sera, d'ici à 3 ou 4 ans, de 80 avions par an pour un effectif d'une centaine de personnes. Pour la deuxième tranche, le constructeur a une réserve foncière qui permet de doubler cette capacité. 
Au niveau de l'investissement, la première tranche avoisine les 15 millions d'euros totalement financés en fonds propres. Le projet consiste en l'assemblage intégralement de l'avion LH10M au Maroc. 



L'avion LH10M, qui sera construit dans une usine devant être opérationnelle début 2015 près de Casablanca, est destiné aux marchés du Maghreb, d'Afrique sub-saharienne et du pourtour méditerranéen. Cet avion est capable de décoller sur de courtes distances à partir de pistes sommaires.

"Notre objectif est de servir uniquement les marchés locaux", a insisté le président de LH Aviation. Ce dernier a fait savoir que cet appareil est à la fois un avion de formation et de surveillance et qu'il est adapté pour surveiller les feux de forêt, les côtes, les routes, les autoroutes ou les frontières. 

"Mis à part l'ensemble des systèmes électroniques et les moteurs classiques des LH qui viendront de France, tout le reste sera fabriqué localement," a-t-il indiqué, notant que "l'aérostructure sera intégralement fabriquée au Maroc".

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *