970x250

Programme de développement régional : Les concertations lancées à Fnideq

Programme de développement régional :  Les concertations lancées à Fnideq

Mise en place d’une plateforme électronique pour accueillir les propositions et les avis concernant ce projet

Les participants ont rappelé les priorités de la préfecture et ses besoins ainsi que les aspirations de la population dans les différents domaines économique, social, culturel et de développement durable.

Présidée par Omar Moro, président de la région (CR-TTA) et Yassine Jari, gouverneur de M’diq-Fnideq, une rencontre vient de se dérouler, vendredi 14 janvier, autour du nouveau programme de développement régional (PDR) 2022-2027, au siège de la préfecture à Fnideq. Cette première étape des concertations préfectorales – qui sera suivie de celles dans d’autres sept préfectures et provinces du Nord, a eu lieu, selon CR-TTA, après le lancement officiel du processus d’élaboration du PDR, il y a plus d’une semaine et sous la présidence de Mohamed Mhidia, wali de la région, et M. Moro, à la wilaya de Tanger. Et ce conformément aux «dispositions de la loi organique n°111-14 relative aux régions et selon le décret fixant la procédure d’élaboration du PDR, de son suivi, de son actualisation, de son évaluation ainsi que les mécanismes de dialogue et de concertation pour son élaboration», précise la même source.

Cette première étape des concertations a débuté par une présentation technique sur le cadre de référence pour la réalisation de ce document, dont la version définitive servira, après être passée par toutes les phases de son élaboration et de sa mise en vigueur, à la mise en place d’une série de projets et d’actions permettant d’insuffler une nouvelle dynamique au développement des huit préfectures et provinces que compte la région du Nord.
Dans ce sens, les participants ont convenu de l’importance de ce processus d’élaboration du PDR selon une approche participative, permettant à tous les intervenants, notamment les membres des conseils élus, les services extérieurs, les établissements publics, les Chambres professionnelles, le secteur privé, les organes consultatifs et les représentants de la société civile, d’y prendre part. Ils ont par la même occasion rappelé les priorités de la préfecture et ses besoins ainsi que les aspirations de la population dans les différents domaines économique, social, culturel et de développement durable. Ils ont donc fait part de l’intérêt de tous les intervenants d’opter pour des projets réalistes et faisables, tout en prenant en compte des capacités financières prévisibles au titre de cette période.
Notons que cette première étape de concertations a été marquée par l’annonce par M. Moro de la mise en place dans le cadre de l’élaboration du PDR 2022-2027 d’une plateforme électronique https://bit.ly/3np89PZ. Et ce selon «une approche participative visant à accueillir les avis et les propositions de la population de la région sans exception, ainsi que les intervenants parmi les élus, les services extérieurs, les établissements publics, les chambres professionnelles, le secteur privé, les organes consultatifs et les acteurs de la société civile», selon le CR-TTA.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.