Promotion du chocolat «Made in Morocco»

Promotion du chocolat «Made in Morocco»

Les biscuitiers, chocolatiers et confiseurs marocains se mobilisent face à la concurrence

Les chocolatiers et confiseurs marocains commencent à voir grand pour le secteur. Profitant de l’élan fourni par le Plan d’accélération industrielle (PAI), le secteur de la chocolaterie veut renforcer la compétivité des produits marocains. Il faut dire que l’agroalimentaire est appelé, aujourd’hui plus que tout autre jour, à être à l’écoute du marché local pour répondre au mieux à ses besoins et contribuer à son développement. Le président de l’Association des biscuitiers, chocolatiers et confiseurs (AB2C), Rachid Sraidi, avait souligné il y a quelques semaines, l’importance pour le secteur d’exploiter le potentiel du marché local en développant une offre destinée au consommateur marocain «de plus en plus exigeant». «C’est à travers une offre de bonne qualité et de produits innovants qu’on pourra stimuler l’appétit du consommateur, se substituer à l’export et exploiter le potentiel», a-t-il-précisé. La Grande et moyenne surface (GMS) a, elle, un rôle capital à jouer dans ce «stimulus».

En tant que locomotive, la GMS constitue un important canal de distribution pour le produit marocain. Le ministère de l’industrie a travaillé avec le Groupe Marjane sur le développement de son sourcing local auprès des opérateurs nationaux et les résultats n’ont pas tardé à se révéler probants. «On a établi un plan d’action et des objectifs dans le cadre d’une action volontariste et pédagogique de sourcing local auprès de l’agroalimentaire et du textile marocains avant de passer à d’autres secteurs», a annoncé le PDG du Groupe Marjane, Ayoub Azami, soulignant que cette initiative a bien montré le pouvoir d’adaptation des industriels marocains en termes de transformation et de substitution.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *