970x250

Propriété industrielle : Le Maroc entend protéger ses marques, selon Ryad Mezzour

Propriété industrielle : Le Maroc entend protéger ses marques,  selon Ryad Mezzour

Le progrès passe par la valorisation et la protection de l’innovation. Plus qu’un dispositif de protection, la propriété intellectuelle accorde à son détenteur la reconnaissance et la possibilité de conserver le plein usage de son innovation.

Elle permet de préserver et de valoriser les actifs immatériels et constitue un véritable atout sur le plan économique et commercial. Cette prise de conscience s’installe de plus en plus en raison des multiples tentatives d’appropriation ou d’imitation des produits marocains un peu partout dans le monde. «Nous commençons à avoir des inventions, des brevets, des idées et des marques que nous souhaitons protéger», souligne Ryad Mezzour, ministre de l’industrie et du commerce, lors de la rencontre tenue le 26 avril 2022 à Casablanca, à l’occasion de la journée mondiale de la propriété intellectuelle. Organisé par le ministère de l’industrie et du commerce, l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) et la Fondation de recherche, de développement et d’innovation en sciences et ingénierie (FRDISI), cet évènement a pour thème «La propriété industrielle au service de l’innovation et la créativité et levier de la relance économique et industrielle du Maroc».

D’emblée, Ryad Mezzour a mis l’accent sur la dynamique de créativité qui s’est enclenchée lors de la période Covid-19 et de la capacité pour le Maroc de former des ingénieurs dont la compétence attire les entreprises à l’international. Pour limiter la fuite des cerveaux, le Maroc s’investit de plus en plus dans des partenariats gagnant-gagnant. Il explique à cet égard qu’actuellement «30 à 40% des postes créés dans l’offshoring sont dans la recherche & développement. Casanearshore par exemple est la 12ème destination mondiale en termes de R&D». De son côté Younes Sekkouri, ministre de l’inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences, a souligné : «Pour tous les pays qui se sont développés, la propriété intellectuelle a été un facteur important. Car en définitive si vous ne protégez pas l’effort intellectuel que font les entrepreneurs, vous remettez en péril forcément un bloc important du business model».

Concentrant une grande part de l’économie nationale, la région de Casablanca-Settat connaît une croissance importante des brevets d’invention et de création d’entreprises. Intervenant dans ce sens, Abdelatif Maazouz, président du Conseil de la Région Casablanca-Settat, a appelé l’ensemble des régions à consacrer dans un premier temps au moins 5% de leur budget à la R&D assurant que la région Casablanca-Settat sera la première à souscrire à un fonds régional sur la recherche & développement s’il est mis en place. Dans l’accompagnement des acteurs économiques nationaux pour la protection et la valorisation des actifs de la propriété industrielle et commerciale, l’OMPIC joue un rôle central. En 2021 plus de 17.800 marques ont été accompagnées par l’OMPIC enregistrant une progression de 16%, affirme Abdelaziz Babqiqi, directeur général de l’OMPIC.

L’Office met en place un ensemble d’offres en ligne (e-services, e-informations, e-démarches) au profit des entreprises. A cela s’ajoute la IP Market Place qui est un projet en phase de finalisation. Il s’agit d’une plateforme qui rassemble les brevets d’invention à l’international qui sont libres d’exploitation et les mettre à la disposition des investisseurs. Cet événement a été marqué par la signature par l’OMPIC de quatre conventions. La première a été conclue avec le Centre régional d’investissement de la région Casablanca-Settat, la deuxième avec la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc, la troisième avec Moroccan Information Technopark Company, et la quatrième a été actée avec l’Organisation professionnelle des comptables agréés du Maroc.

L’objectif étant de mettre en œuvre divers programmes pour la promotion de la propriété industrielle et commerciale. Par ailleurs, une caravane de la propriété industrielle a été lancée. Elle sillonnera les 12 régions du Maroc du 26 avril au 28 juin 2022 afin de sensibiliser à la notion de la propriété industrielle et d’encourager les jeunes à innover.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.