Accueil Economie Ralentissement des crédits accordés au secteur non financier
EconomieUne

Ralentissement des crédits accordés au secteur non financier

Affichant une progression de 6,1 % à fin novembre

Statistiques monétaires : Le dernier bilan de Bank Al-Maghrib fait ressortir un encours de plus de 898 milliards de dirhams alloué au secteur non financier.

Le crédit bancaire au secteur non financier a enregistré un ralentissement de sa progression à 6,1% en novembre 2022 contre 6,3% le mois dernier atteignant ainsi un encours de 898,29 milliards de dirhams. Cette évolution recouvre une décélération de 10,3 à 9,3%, de la croissance des prêts aux sociétés privées, une atténuation de la baisse de 4 à 1,5%, de celle des concours aux sociétés non financières publiques et une accélération de la progression des crédits aux ménages de 3,5 à 3,8%. C’est ce que l’on peut retenir des dernières statistiques monétaires de Bank Al-Maghrib. Le rapport établi au titre des onze premiers mois de l’année laisse apparaître également une hausse de la masse monétaire.

Cette dernière s’est appréciée de 6,7 % après 5 % le mois dernier. Une progression qui, selon la banque centrale, est attribuable principalement à l’accélération de 11,6% après 9,2% de la croissance des créances nettes sur l’administration centrale consécutivement au tirage par le Trésor sur la ligne de précaution et de liquidité pour un montant de 21,1 milliards de dirhams. Aussi, les avoirs officiels de réserve (AOR) se sont accrus de 6,8% après 5,9% en octobre 2022 alors que le crédit bancaire au secteur non financier a enregistré un ralentissement de sa progression de 6,3 à 6,1%. En détaillant l’accélération de la croissance annuelle de l’agrégat M3, Bank Al-Maghrib relève une hausse de 8,9% après 7,2% de la circulation fiduciaire, une progression des détentions en titres d’OPCVM monétaires de 25,6% après 13,3% ainsi qu’une atténuation de la baisse des dépôts à terme à 7,7% après 12,2%.

La croissance des dépôts à vue auprès des banques s’est pour sa part décélérée de 8,6 à 8,4%. Par secteur institutionnel, la banque centrale indique que la progression des actifs monétaires des ménages, outre leurs détentions en monnaie fiduciaire, s’est accélérée à 6% après 5,5%, avec un accroissement de leurs dépôts à vue de 8,1% après 7,5% et une atténuation de la baisse de leurs comptes à terme de 6,1 à 5,5%.

De même, le rythme de croissance des actifs monétaires des sociétés non financières privées s’est accéléré de 10,3 à 11,9%, suite principalement à la hausse de 21,2 % après 8,1 % de leurs détentions en titres d’OPCVM monétaires. En outre, la croissance de leurs dépôts à vue et de leurs comptes à terme ont en revanche ralenti de 11,7 à 11% et de 17,7 à 13,7%.

C’est le titre de la boite

Les crédits bancaires dépassent les 1.024 MMDH
Crédits.  L’encours global des crédits bancaires a atteint les 1.024,11 milliards de dirhams à fin novembre. Se référant à Bank Al-Maghrib, l’évolution du crédit au secteur non financier recouvre une décélération de 18,8 % à 17 % de la croissance des facilités de trésorerie et plus particulièrement de celle des prêts aux sociétés privées de 16,8  à 13,9%. De même, les crédits immobiliers affichent un léger ralentissement passant de 2,7 à 2,5%, avec une accentuation de la baisse des concours à la promotion immobilière de 0,9  à 5,3% et une stagnation des crédits à l’habitat à 2,9 %. Bank Al-Maghrib note par ailleurs une amélioration de la croissance des crédits à l’équipement pour s’établir à son niveau de l’année dernière..

Articles similaires

Dévoilé à l’occasion de sa journée mondiale : Un ouvrage inédit sur les enjeux numériques pour la douane

Les cyberfraudeurs réagissent très rapidement aux évolutions des législations, des règlements et...

Agriculture durable : Les avancées du Maroc en matière de micro-irrigation présentées à Dakhla

Micro-irrigation  » Cette rencontre internationale, scientifique et technique constitue l’occasion pour de...

Tendances futures : Cyberattaques, les prédictions de Kaspersky pour 2023

Menace persistante. » Les cyberattaques restent une menace constante et ne présentent aucun...

Adoption de lois, les parlementaires mettent le turbo

La session parlementaire d’automne sera bientôt clôturée Parlement.» C’est une course contre...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus

Jouer est une maladie