R&D et innovation dans l’hydrogène vert : IRESEN, UM6P et OCP s’allient pour la création de «Green H2A»

R&D et innovation dans l’hydrogène vert : IRESEN, UM6P et OCP s’allient pour  la création de «Green H2A»

Le Maroc avance à grands pas dans sa transition énergétique en termes d’hydrogène vert. C’est dans ce cadre qu’un accord-cadre de coopération visant à mettre en place la plateforme technologique «Green h2 A» dédiée à la recherche et développement (R&D) et à l’innovation dans la filière de l’hydrogène vert et ses applications («Power-To-X» – PtX), vient d’être concrétisé entre l’Institut de recherche en énergie solaire et en énergies nouvelles (IRESEN), l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) et le Groupe OCP.

«La production de l’hydrogène vert est une valeur ajoutée à la production d’électricité de source renouvelable, en particulier sa transformation en produits à plus forte densité énergétique et à fort potentiel économique, qui répondra à une demande mondiale importante en molécules vertes permettant de se rapprocher d’une neutralité carbone. Ceci représente une réelle opportunité pour notre pays et un marché potentiellement prometteur pour notre groupe industriel», déclare Abdelaziz El Mallah, directeur exécutif industriel du Groupe OCP.
Pour sa part, Badr Ikken, directeur général de l’IRESEN, souligne à cette occasion que «l’hydrogène est un maillon clé de la transition énergétique. Il s’agit d’un vecteur d’énergie à fort potentiel qui s’inscrit à la fois dans des enjeux de croissance économique et de développement durable. Cette plateforme permettra d’accélérer le déploiement et la mise à l’échelle de cette filière industrielle dans notre pays. Green H2A sera également un allié clé pour les parties prenantes nationales concernées, afin de valoriser l’innovation et de maximiser la localisation de la valeur industrielle dans notre pays».
De son côté, Hicham El Habti, président de l’UM6P, affirme que «l’UM6P se félicite de la mise en place de cette infrastructure qui sera un vrai outil de création de valeur et de savoir, véritable moyen de formation et de qualification de nos ressources humaines».

Il faut dire que la plateforme technologique «Green h2 A» est une première à l’échelle africaine. Elle a pour ambition de jouer un rôle majeur dans le déploiement industriel de la filière de l’hydrogène vert et de ses applications au Maroc. «Elle permettra d’investiguer, tester, démontrer, adapter au contexte local, et mettre à l’échelle les technologies innovantes de ce secteur porteur du futur», explique l’IRESEN. Aux côtés de la Commission nationale de l’hydrogène vert, et du cluster «Green H2 Maroc», «GreenH2A» constitue un maillon structurant de l’écosystème de l’hydrogène vert dans notre pays, et renforçant sa chaîne de valeur.

Tout particulièrement, Green H2A accompagnera, selon la même source, le monde académique et socio-économique et contribuera à l’émergence de la filière. Elle permettra une exploration du potentiel et des opportunités de recherche et développement et à l’innovation et industrielles de la filière PtX pour le Maroc, en développant des projets pilotes et de démonstration à une échelle préindustrielle. De plus, la plate-forme est un outil technologique et d’aide à la décision aux politiques publiques et aux industriels nationaux et internationaux, en particulier sur le volet normatif et de certification. Elle permettra de fournir des savoirs et savoir-faire pour le secteur public et privé, à travers le transfert de technologie et de propriété intellectuelle. «Elle fournira une offre de formation, à l’état de l’art, pour le renforcement des capacités et le développement d’un capital humain à forte valeur ajoutée, au profit de nos universités, de nos centres de recherche et de formation initiale et professionnelle, mais également aux industriels nationaux et internationaux», note la même source. Et d’ajouter que «cette infrastructure nous permettra de nous positionner en tant que partenaire de choix pour la coopération internationale en la matière, avec les fournisseurs de solutions technologiques, les industriels, les développeurs de projets et les investisseurs». Il faut noter que l’un des premiers projets de la plateforme Green H2A est un pilote préindustriel de production de 4 tonnes par jour d’ammoniac vert, équipé d’une capacité d’électrolyse de 4MW, dont 2MW PEM et 2MW Alcalin. La plateforme, qui sera située dans le cœur du site industriel de Jorf Lasfar, du Groupe OCP, sur une superficie initiale de 5 ha. Elle sera dotée d’autres pilotes et démonstrateurs «outdoor» à venir, et sera munie d’un bâtiment abritant des laboratoires «indoor», ainsi que les bureaux des chercheurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *