Récoltes d’hiver, installations des cultures de printemps et d’été : Un approvisionnement normal jusqu’au mois de décembre

Récoltes d’hiver, installations des cultures de printemps et d’été : Un approvisionnement normal jusqu’au mois de décembre

Toutes les dispositions nécessaires sont prises par le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts pour garantir la mise en place des programmes d’assolement arrêtés pour un approvisionnement normal et régulier du marché jusqu’à décembre 2020.

C’est ce que confirme la tutelle dans sa récente communication. “Le mode de gouvernance mis en place en relation avec les services provinciaux et régionaux de l’agriculture permet d’assurer un suivi quotidien de la situation de l’approvisionnement du marché et un suivi hebdomadaire de la situation des assolements”, peut-on relever du département de l’agriculture. Et de préciser que “ce dispositif auquel sont associés l’ensemble des acteurs intervenant le long de la chaîne agricole permet d’assurer une adaptation continue des différents programmes et de stabiliser le fonctionnement de la chaîne de valeur agricole depuis l’approvisionnement en productions agricoles jusqu’à la mise sur le marché des produits”.

En effet, la tutelle établit un suivi rigoureux et quotidien de la situation de la production et de l’approvisionnement du marché à l’échelle nationale, et ce depuis l’instauration de l’état d’urgence sanitaire. Cette veille fait ressortir un bon déroulement de l’activité agricole et ce en dépit de la conjoncture actuelle. En effet, les opérations en matière d’assolement se font conformément aux programmes définis avec les directions régionales selon les spécificités des régions et ce dans le cadre d’une vision globale qui permet d’assurer l’équilibre en matière d’offre et de demande.

Le département de l’agriculture indique, par ailleurs, que “les récoltes d’hiver, les installations des cultures de printemps et d’été permettront d’assurer un approvisionnement normal et régulier du marché en produits agricoles, notamment ceux de grande consommation jusqu’au mois de décembre”. S’agissant des cultures légumières actuellement sur le marché, leur production couvrira les besoins de consommation pendant les mois d’avril et mai qui coïncident avec le mois du ramadan. Il s’agit, en effet, de la tomate, de l’oignon, la pomme de terre, les carottes, les courgettes, le poivron, les aubergines, le navet et le concombre qui proviennent des récoltes des assolements installés pendant la saison hivernale.

“Ces produits, en plus du haricot, du melon et de la pastèque seront disponibles sur le marché à partir du mois de juin grâce à la mise en œuvre du programme des cultures de printemps qui sont en cours d’installation et qui est à un stade avancé de réalisation”, souligne la tutelle qui note, par ailleurs, un déroulement normal de l’exécution des assolements de printemps qui totalisent 85 000 hectares. Les réalisations ont atteint à ce jour 65% du programme défini tandis que le reste du programme sera installé au courant de ce mois d’avril.

“La production attendue à partir du mois de juin et des mois à venir dépassera la demande et les besoins de consommation en ces produits”, peut-on lire de la communication du département de l’agriculture. Et de conclure que “ le programme des assolements arrêté pour la saison d’été (17.000 hectars) pour les cultures précitées et qui sera mis en place à partir du mois de juin, permettra d’assurer la production en ces produits en automne pour couvrir les besoins de consommation jusqu’au mois de décembre 2020”.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *