Relance de l’activité des entreprises : Les nouveaux mécanismes de garantie disponibles dès lundi

Relance de l’activité des entreprises : Les nouveaux mécanismes de garantie disponibles dès lundi

Les crédits garantis doivent être destinés, à au moins 50% de leur montant, au règlement des fournisseurs, favorisant ainsi un financement interentreprises. Notons que les entreprises ne peuvent bénéficier de ces mécanismes de garantie exceptionnelle qu’une seule fois.

Les entreprises peuvent dès ce lundi bénéficier de deux mécanismes de garantie exceptionnelle pour relancer leurs activités. Deux produits sont ainsi déployés par la Caisse centrale de garantie et ce conformément aux décisions prises par le Comité de veille économique (CVE) pour atténuer les effets de la crise induite par la pandémie Covid-19 et ses impacts sur les entreprises. Baptisés «Relance TPE» et «Damane Relance», ces dispositifs ont pour objectif de relancer l’activité des entreprises à travers la garantie des crédits destinés à financer leurs besoins de fonds de roulement, remboursables sur une durée de 7 ans avec deux ans de différé.
Notons que les entreprises ne peuvent bénéficier de ces mécanismes de garantie exceptionnelle qu’une seule fois.
De même, les crédits garantis doivent être destinés, à au moins 50% de leur montant, au règlement des fournisseurs, favorisant ainsi un financement interentreprises. Détail des produits.

Des quotités de garantie allant de 80 à 95%

«Relance TPE» concerne une cible élargie de la très petite entreprise comprenant ainsi les commerçants, les artisans, les coopératives et professions libérales.
Ce produit a pour finalité de garantir à hauteur de 95% les prêts des entreprises réalisant un chiffre d’affaires ne dépassant par les 10 millions de dirhams. Sans sûretés exigées, cette ligne de financement est plafonnée à 10% du chiffre d’affaires avec un minimum de 10.000 DH.

Pour ce qui est de Damane Relance, il sera déployé en faveur des petites, moyennes et grandes entreprises réalisant un chiffre d’affaires supérieur à 10 millions de dirhams.
Le montant du crédit garanti est fixé à 1,5 mois de chiffre d’affaires pour les entreprises du secteur industriel, et à 1 mois de chiffre d’affaires pour les entreprises relevant des autres secteurs. La quotité de garantie de ce nouveau mécanisme varie de 80 à 90%.

Attijariwafa bank : Une enveloppe de 30 MMDH au profit de 100.000 TPME

Sitôt les mécanismes annoncés, les banques de la place ont tenu à présenter des offres fidèles à leurs ADN. Citons à cet effet Attijariwafa bank qui renouvelle en cette occasion son engagement à soutenir l’économie nationale en allouant pour l’année 2020 une enveloppe de 30 milliards de dirhams, consacrée à de nouveaux financements dédiés au soutien et à la relance de 100.000 TPME.
Un engagement financier assorti d’un dispositif de services non financiers axés sur la formation, le conseil et la mise en relation. L’offre relance d’Attijariwafa bank intègre à la fois le financement de la reprise d’activité, les offres digitales innovantes ainsi que l’accompagnement et le conseil.

En termes de financement, Attijariwafa bank propose une panoplie de solutions pour la reprise de l’activité, dont le crédit relance adossé au Fonds de garantie de la CCG. «Jusqu’au 31 décembre 2020, les commerçants, artisans, professionnels, TPE, PME et grandes entreprises peuvent accéder au financement de leurs besoins en fonds de roulement afin de leur permettre de préserver au maximum l’emploi et de régler prioritairement leurs fournisseurs et ce, selon un ensemble de modalités», relève-t-on d’Attijariwafa bank. Se référant au groupe bancaire, le crédit accordé aux entreprises dont le chiffre d’affaires est inférieur à 10 millions de dirhams et de 10% du chiffre d’affaires avec un maximum de 1 million de dirhams.
Pour ce qui est des entreprises dont le chiffre d’affaires dépasse 10 millions de dirhams, le montant du crédit peut aller à 1,5 mois de chiffre d’affaires pour celles opérant dans l’industrie et à 1 mois de chiffre d’affaires pour celles relevant des autres secteurs d’activité, avec un plafond de 100 millions DH.

Bank of Africa fixe le plafond à 100 millions de dirhams

Du côté de Bank of Africa, le «Crédit Relance» mis en place par le groupe tend à soutenir les entreprises en mettant à leur disposition un crédit adapté à leur taille. Il sera ainsi plafonné à 100 millions de dirhams avec un taux de financement de 4% et un remboursement étalé sur 7 ans avec différé pouvant atteindre 2 ans. «Garanti par la Caisse centrale de garantie à hauteur de 80 à 95%, selon le chiffre d’affaires de l’entreprise, le «Crédit Relance» est destiné à couvrir les besoins en fonds de roulement avec au moins 50% du crédit dédié au règlement des fournisseurs», rappelle Bank of Africa dans ce sens.
Et de préciser que «d’autres besoins peuvent être financés par le Crédit Relance, notamment les charges du personnel, charges sociales, charges fiscales, loyers, charges d’énergie, frais d’entretien, droits de douane». Le Groupe réitère son engagement et sa mobilisation pour accompagner les acteurs économiques marocains à surmonter la crise causée par la pandémie Covid-19.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *