Relance économique : OBG et l’AMDIE préparent un nouveau rapport

Relance économique : OBG et l’AMDIE préparent un nouveau rapport

Le rapport présentera en détail les opportunités de croissance et d’investissements présentes dans plusieurs secteurs clés de l’économie marocaine.

Oxford Business Group (OBG) et l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE) se penchent sur l’élaboration d’un rapport dédié à la relance économique post-Covid. Intitulée «The Report: Morocco Economic Recovery», cette publication a fait l’objet d’un mémorandum d’entente signé par les deux parties. Elle marque ainsi la continuité du travail engagé par les deux instances, notamment le rapport consacré à la réponse du Maroc à la crise de Covid-19 qui relate «le chemin parcouru depuis par un Maroc résolument tourné vers l’avenir».

«Nous sommes ravis de bénéficier cette année encore du soutien de l’AMDIE pour aider nos abonnés à mieux décrypter les opportunités offertes par le Maroc dans des secteurs très divers». «Le Maroc a su faire preuve de résilience et d’innovation dans le cadre de la pandémie de Covid-19, en utilisant ses atouts pour répondre à la crise. Avec un plan de vaccination avancé, le Royaume peut entamer une relance économique considérable dans ce deuxième semestre de 2021 et davantage encore en 2022», indique dans ce sens Bernardo Bruzzone, directeur éditorial Afrique d’OBG.

Le rapport présentera en détail les opportunités de croissance et d’investissements présentes dans plusieurs secteurs clés de l’économie marocaine, à savoir l’agro-industrie, le secteur pharmaceutique, l’aéronautique et l’automobile ainsi que le textile mais aussi celui des nouvelles technologies et de l’offshoring. Il analysera également la stratégie marocaine d’adoption accrue des critères «ESG» (Environment, Social and Governance), des éléments capitaux dans un pays qui est un acteur clé des énergies renouvelables en Afrique et qui s’est engagé dans la mise en œuvre d’un modèle de développement plus inclusif et plus durable. «Grâce aux mesures prises par le gouvernement en termes d’aides sociales, de support économique et de mesures sanitaires, le Royaume se trouve aujourd’hui dans une position de relance économique qui, nous l’espérons, se verra traduite en une arrivée croissante des flux d’IDE», peut-on relever de Hicham Boudraa, directeur général de l’AMDIE.

Il est à rappeler que plus d’une année s’est écoulée depuis le début de la crise sanitaire et économique de la Covid-19. Le Maroc a, en ce temps de crise, fait montre d’une grande capacité d’adaptation et une forte réactivité, qui, associées à une stratégie de relance alliant les secteurs public et privé, laissent entrevoir un rebond de l’économie à moyen terme. La reprise engagée est portée par un ensemble de mesures prises par le gouvernement pour aider le Royaume à sortir de la crise, parmi lesquelles des aides sociales, financières et des projets de généralisation de la couverture de santé universelle.

OBG estime que ces mesures, et le rôle essentiel attribué au secteur privé dans la stratégie de relance économique, notamment en ce qui concerne la création d’emploi et l’innovation, devraient permettre d’attirer de nouveau les investissements directs étrangers, qui pourraient notamment contribuer à accélerer les efforts de digitalisation dans le pays ainsi qu’à accroître l’accès de la population aux nouvelles technologies, des aspects essentiels de la stratégie de développement économique marocaine.

La campagne de vaccination massive actuellement en cours au Maroc devrait également accélérer la reprise, notamment des secteurs des services et du tourisme, important contributeur au PIB marocain. Chose qui aura un impact sur la croissance économique plus générale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *