Relance post-Covid : Le CRI de Souss-Massa à la quête de nouvelles opportunités d’investissement dans la crise

Relance post-Covid : Le CRI de Souss-Massa à la quête de nouvelles opportunités d’investissement dans la crise

L’enquête sortira avec un état des lieux et des conclusions qui seront à même  de donner une aide à la prise de décision dans le choix des investissements qui peuvent apporter de la valeur.

Le Centre régional d’investissement de Souss-Massa (CRI) mène une enquête visant à évaluer l’impact de la crise sanitaire sur les chaînes d’approvisionnement des entreprises particulièrement en matière d’intrants et d’import et qui s’inscrit dans le cadre des actions de mise en place d’un dispositif d’accompagnement post-Covid-19 des entreprises et industries régionales. Les résultats de cette enquête serviront à alimenter une base de données d’activités industrielles à proposer aux investisseurs potentiels. En effet, cette opération consiste à saisir cette «opportunité» et le contexte actuel pour faire repenser l’économie régionale suite aux effets directs et indirects causés par la Covid-19 et le confinement, et ce pour étudier les contraintes qui sont liées à la rupture de la chaîne d’approvisionnement, notamment sur certains intrants qui ont été complètement déglingués.

L’enquête, première initiative du genre au niveau national, étudiera l’impact qu’a eu cette crise sur un échantillon d’entreprises qui représentent multiples secteurs : chimie, parachimie, agroalimentaire, matériaux de construction…. notamment le volet de la rupture de la chaîne d’approvisionnement à l’import.
Pour ce faire, le CRI a mobilisé un parterre de partenaires régionaux ainsi qu’une importante base de données pour cibler des formes variées d’entreprises dont la Grande entreprise (GE), Entreprise de taille intermédiaire (ETI), et Petite et moyenne entreprise (PME).

Selon Marouane Abdelati, directeur du CRI d’Agadir, «cette initiative vise à rechercher des opportunités industrielles dans la crise de Covid-19. Aujourd’hui l’effort industriel doit être axé aussi sur cette partie-là. Si à travers cette enquête on reconnaît effectivement qu’il y a eu effectivement beaucoup de distorsion sur la chaîne d’approvisionnement liée principalement à la difficulté de ramener des intrants ; semences, emballage de l’étranger, c’est de dire pourquoi pas par exemple à la suite de ce qui va découler de cette enquête de s’arrêter sur les opportunités possibles et étaler cela avec les autres régions». Et de poursuivre que «le but est de repenser cette situation et donner des opportunités aux gens qui vont être dans le besoin d’avoir une banque de projets à leur disposition. L’enquête sortira avec un état des lieux et des conclusions qui seront à même de donner une aide à la prise de décision dans le choix des investissements qui peuvent apporter de la valeur».

L’enquête vient pour accompagner l’effort industriel déployé dans la région et qui peut être orienté selon le top management du CRI «de différentes manières en déterminant les besoins de la région suite à la crise actuelle qui démontre que la rupture de la chaîne d’approvisionnement a engendré des dégâts considérables pour le tissu industriel avec notamment l’arrêt du fret aérien et le blocage des navires. Celle-ci permettra au CRI de sortir avec une série d’éléments pour orienter tout détenteur de projet industriel vers telle ou telle activité.
Pour rappel, la région Souss-Massa est dotée d’un Plan d’accélération industrielle (PAI), qui porte l’ambition de créer 24.000 nouveaux emplois. Près d’un milliard de DH d’investissement sont engagés dans la région. Ils lui permettent de capitaliser sur son potentiel considérable et d’accéder à un nouveau palier d’émergence.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *