Economie

Rencontres du Conseil du développement et de la solidarité (CDS) : Offrir des villes attractives aux citoyens

«Ville nouvelle, vies nouvelles» a été le thème des Rencontres du Conseil du développement et de la solidarité initiées, mercredi 18 mai, à Rabat. C’était une occasion pour étudier les problématiques du développement urbain, de la cohésion sociale et de la préservation de l’environnement. Un événement qui a rassemblé des représentants des pouvoirs publics, des urbanistes, des architectes, des universitaires et des opérateurs privés, marocains et étrangers qui se sont basés sur une étude réalisée par Valyans Consulting. Lors de cette première édition, Mohamed Benamour, président du CDS, a estimé que cette institution «constitue le lieu d’expression de la volonté de fédérer les efforts de tous les partenaires, publics et privés, intéressés au développement économique et social du pays, et le pilote consensuel de son accompagnement et de sa mise en œuvre». Aux yeux de M. Benamour, le Conseil a pour vocation de contribuer à la construction d’un Maroc moderne et compétitif, ouvert sur un monde en perpétuel changement et soucieux de préserver son patrimoine naturel et culturel. «La performance et la compétitivité du pays se nourriront de la réalisation de deux objectifs majeurs et intimement liés, à savoir la croissance et la solidarité», a-t-il ajouté. D’un point de vue économique, le gouverneur de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri, a révélé l’impact de la création des villes nouvelles sur les différentes couches sociales. Sur le rôle du CDS dans ce sens, il a indiqué que «le Conseil ne manquera pas de constituer une force de proposition pour la promotion d’une qualité de vie pour les citoyens». Dans son intervention, marquée par une présentation de la conjoncture économique actuelle, M. Jouahri a estimé que «les villes nouvelles doivent favoriser l’émergence des vies nouvelles, à travers l’amélioration de la qualité du paysage urbain, un style urbanistique novateur alliant espaces verts, percées visuelles, centres socioculturels et répartition des équipements». Cet événement a été aussi l’occasion d’échanger des expériences. A ce propos, Jean-Luc Roland, Bourgmestre président de Louvain-la-Neuve (Belgique), a présenté l’expérience de la création de cette nouvelle ville. Et c’est l’université de la ville qui a établi le schéma de ce projet. Un projet qui a été couronné de succès, puisque «nous sommes devenus l’une des régions les plus attractives de Belgique», a renchéri M. Roland. A leur tour, les autres participants ont pu partager leurs points de vue dans le cadre de deux tables rondes animées par Thami Ghorfi, membre du CDS. Il était question, dans la première table ronde, de discuter des facteurs clés de succès des villes nouvelles au Maroc, à savoir l’attractivité. Tandis que la seconde table ronde a passé au peigne fin l’opérationnalisation des orientations stratégiques du projet de ville nouvelle.

Articles similaires

EconomieUne

M.Akhannouch visite et lance plusieurs projets socio-économiques à Tiznit

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a lancé, vendredi, une série de...

EconomieUne

Alpha Assurances primée pour la seconde fois aux Trophées de l’Assurance pour son programme d’assurance panafricain

Le cabinet de courtage en assurances et réassurance « Alpha Assurances »...

EconomieUne

Bonnes pratiques agricoles et économie d’eau : Une rencontre de sensibilisation au profit des agriculteurs d’Alnif et d’Ammar

Une occasion unique pour acquérir de nouvelles connaissances et compétences

Economie

Le Cluster EnR veut construire un écosystème collaboratif «solide»

Le Cluster EnR compte plus de 210 membres actifs et accompagne en...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux