Renforcement de l’offre touristique locale : Bientôt un village de plaisance au port de Sidi Ifni

Renforcement de l’offre touristique locale  : Bientôt un village de plaisance au port de Sidi Ifni

L’Agence nationale des ports (ANP) vient de lancer un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour la concession de la réalisation, le financement et l’exploitation d’un bassin de plaisance au port de Sidi Ifni.


Dans les détails, cet AMI s’adresse à des investisseurs potentiels intéressés par la réalisation d’un bassin de plaisance au port de Sidi Ifni situé sur la côte Atlantique à environ 170 km au Sud d’Agadir.
Il se trouve à environ 2 km au sud de la ville de Sidi Ifni, et son accès est assuré par la route régionale RR104 reliant Tiznit à Sidi Ifni, et la route nationale RN12 reliant Guelmim à Sidi Ifni.
Le but du projet est de créer et aménager au port de Sidi Ifni un village de plaisance, maillon d’une offre nautique et touristique globale, intégrée et cohérente de la destination Sidi Ifni.
Le nouveau bassin constituera une base pour la pratique de la plaisance, de la pêche sportive et des sports nautiques, un point d’entrée pour les touristes avec les amarrages de passage et la fourniture de services associés (réparation, nettoyage,…), une plate-forme pour les professionnels du tourisme et du loisir, un espace de vie et une attraction touristique pour les habitants de la région et pour les touristes.

D’après le même doucement, «la nouvelle structure permettra de fournir aux plaisanciers des services de qualité et sécurisés, assurer à la population locale et aux touristes d’accéder à des activités et à des événements nautiques, célébrer le front de mer, lieu de rencontre de l’eau et de la terre, faire profiter la population, les plaisanciers et les touristes d’espaces publics de qualité, favoriser les synergies entre les fonctions portuaires de Sidi Ifni en créant une ambiance portuaire axée sur la pêche et la plaisance, aménager des promenades portuaires longeant le plan d’eau et mettant en scène les bateaux de plaisance et de pêche et leurs activités».
Il va sans dire que depuis sa mise en exploitation en 1989, le port de Sidi Ifni a fait l’objet de travaux multiples et réguliers, les derniers en date concernent principalement l’ensablement, la sécurisation de la navigation dans le chenal d’accès, la mise à niveau des infrastructures et le renforcement des ouvrages de protection. La construction de l’épi d’arrêt de sable et le dragage massif du port concourent à endiguer le phénomène d’ensablement.

En effet, la pêche constitue la principale activité exercée au niveau du port de Sidi Ifni. La pêche côtière représentée par une flottille de sardiniers, chalutiers et palangriers et celle artisanale pratiquée par environ 350 barques sont les deux segments de pêche opérant au port de Sidi Ifni d’une manière régulière et continue.
Pour rappel, le littoral de Sidi Ifni s’étend sur 80 km et présente à lui seul une diversité riche, c’est une alternance de plages : Legzira, Sidi Ouarazg et Imintargua, de criques et de falaises rocheuses, très intéressantes. En plus des conditions climatiques favorables, de l’hospitalité de ses habitants, la beauté de son architecture locale inspirée de l’art déco des années trente du siècle passé. Ces potentialités constituent ainsi un ensemble d’atouts en faveur du développement de l’activité touristique dans la province.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *