Reprise de l’activité de la pêche au poulpe dans les côtes nord

Reprise de l’activité de la pêche au poulpe dans les côtes nord

Le Département de la pêche maritime a annoncé la reprise de l’activité de la pêche au poulpe dans la zone relevant de la Chambre des pêches maritimes de la Méditerranée, à compter du 16 juin.

Le total admissible de capture de poulpe autorisé au niveau de ladite zone située entre Larache et Saïdia, est fixé à 2.000 tonnes, avec la possibilité de réviser ce quota en fonction de l’évolution des indicateurs biologiques et d’exploitation de cette pêcherie, a fait savoir la même source.

Ce quota est réparti à hauteur de 300 tonnes pour le port de Larache, 230 tonnes pour les ports de Tanger, 285 tonnes pour M’diq, 120 tonnes pour Jebha, 500 tonnes pour Al Hoceima et 565 tonnes pour Nador.

Le Département de la pêche maritime a également appelé à répartir le quota de poulpe mensuellement entre les segments artisanal et côtier dans les sites et ports de pêche relevant de cette zone, tout en veillant à ne pas dépasser les plafonds de capture de poulpe par marée et par type d’unité (barque ou chalutier), et à contribuer au suivi des indicateurs biologiques de la ressource.

Certaines techniques utilisées dans la pêche au poulpe sont interdites, notamment l’utilisation des chaluts cascadeurs à grande ouverture verticale (GOV), les caisses en bois des chalutiers, ainsi que les bouteilles en plastique non biodégradables et nocives pour l’environnement.

La pêche au poulpe illégale et le non-respect des mesures précitées impliquent des sanctions pouvant aller jusqu’au retrait des autorisations de pêche, a conclu la même source.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *