Ressources globales : 125,4 milliards de dirhams au premier trimestre

Ressources globales : 125,4 milliards  de dirhams au premier trimestre

29% du volume prévu par la loi de finances

La Trésorerie générale du Royaume dévoile les principales tendances trimestrielles de l’exécution de la loi de Finances. La situation à fin mars 2021 laisse apparaître un solde budgétaire négatif de 7,3 milliards de dirhams. Il résulte en effet des ressources ordinaires, hors recettes d’emprunts de 97,2 milliards de dirhams et des charges, hors amortissements de la dette de 104,6 milliards de dirhams.

«Compte tenu de recettes d’emprunts de 28,1 milliards de dirhams et d’amortissements de la dette de 11,7 milliards de dirhams, l’exécution de la loi de Finances dégage un excédent des ressources sur les charges de 9,1 milliards de dirhams», peut-on relever dans ce sens. S’agissant des ressources de l’État, elles ont atteint les 125,4 milliards de dirhams affichant ainsi un taux de réalisation de 29% des prévisions de la loi de Finances. Constituant la moitié des ressources globales, les recettes ordinaires se sont chiffrées à fin mars à 63,2 milliards de dirhams enregistrant un taux d’exécution de 27,7% des prévisions de la loi de Finances.

«Les recettes ordinaires se composent de recettes fiscales pour 92,2% et de recettes non fiscales pour 7,8%», apprend-on dans ce sens. Affichant un taux de réalisation de 26,2%, les recettes d’emprunts à moyen et long termes ont atteint les 28,1 milliards de dirhams, soit 22,4% des ressources globales de l’État. Le recours au marché des adjudications a représenté 77,1% à ce titre. La TGR relève également 33,8 milliards de dirhams de recettes relevant des comptes spéciaux du Trésor marquant ainsi un taux de réalisation de 35,8% des prévisions de la loi de Finances. Les recettes des Segma se chiffrent pour leur part à 323 millions de dirhams, soit 14,8% des prévisions fixées dans le cadre de la loi de Finances. Pour ce qui est des charges totales de l’État, elles se sont établies à fin mars à 116,3 millions de dirhams, soit un taux de réalisation de 24,4%. Ce montant est constitué à hauteur de 65,6 milliards de dirhams de dépenses ordinaires du budget général dont 54,5% de dépenses de personnel.

Les dépenses d’investissement ont atteint pour leur part les 19,6 milliards de dirhams. Elles ont été réalisées à hauteur de 25,3% des prévisions. Les émissions des comptes spéciaux du Trésor affichent pour leur part un taux de réalisation de 20,7% atteignant ainsi les 19,3 milliards de dirhams. Les amortissements de la dette se sont établis au premier trimestre à 11,7 milliards de dirhams réalisés ainsi à hauteur de 23,9%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *