Résultats semestriels : CIH Bank affiche des indicateurs dans le vert

Résultats semestriels : CIH Bank affiche des indicateurs dans le vert

CIH bank dévoile des résultats semestriels solides marqués par les actions menées contre la Covid-19.

Lors d’une conférence de presse qui s’est déroulée le 15 septembre 2020, la Banque a donc fait part de ses principaux indicateurs et les faits marquants à fin juin 2020, il en ressort un PNB consolidé qui s’élève à 1,40 MMDH, en hausse de 17,4% par rapport à juin 2019. Du côté de la croissance de l’activité commerciale, celle-ci combinée à la poursuite de l’optimisation du coût des ressources induit la progression de la marge nette d’intérêt de 13,8%. Selon la banque, l’activité de marché a aussi contribué à cette évolution avec une hausse de 57,6%. En social, le produit net bancaire de CIH Bank atteint 1,13 MMDH, en progression de 14,7% comparé à juin 2019.

Concernant le résultat brut d’exploitation consolidé, il atteint 439,2 MDH, en augmentation de 7,6% par rapport à juin 2019. Parallèlement, les frais de gestion ont enregistré une hausse de 22,4%, sous l’effet conjugué de l’imputation intégrale du don au fonds Covid-19 sur les comptes semestriels et des efforts d’investissement consentis par la banque pour maintenir sa stratégie en termes d’industrialisation, de proximité vis-à-vis de la clientèle et de qualité de service avec une offre axée sur le digital. En social, le résultat brut d’exploitation est en croissance de 6,8%. Il s’établit à 256,4 MDH. Par ailleurs, l’encours des dépôts de la clientèle affiche un total de 48,8 MMDH atteignant une collecte nette s’élevant à 7,8 MMDH (+19,2% sur une année glissante). Par rapport à décembre 2019, cette évolution est de 8,6%. Il s’avère que les dépôts à vue représentent 72% de la collecte réalisée. De leur part les encours crédits consolidés sont de 58 MMDH, enregistrant une croissance de 17,2% par rapport à juin 2019 et de 9,2% par rapport à décembre 2019. Sur le volet crédit hors immobilier, la Banque se dit poursuivre sa politique de diversification des emplois clientèle. Elle affiche des crédits hors immobilier à hauteur de 28,7 MMDH enregistrant une progression de 29,7% comparé à juin 2019 et de 15,4% par rapport à décembre 2019. Ainsi, les crédits hors immobilier constituent 49% du total des crédits à la clientèle à fin juin 2020.

Gestion des risques : prudence et proactivité

En termes de gestion de risques, CIH Bank a adopté une approche prudente et anticipative aussi bien au niveau consolidé qu’au niveau social. Son modus operandi a été d’évaluer la tendance du risque sur le second semestre. L’objectif étant d’anticiper les impacts de la pandémie sur le risque tant pour les particuliers que pour les entreprises. De ce fait, le groupe CIH Bank a constaté des provisions de 414,7 MDH dont une partie constituée de manière prospective afin de prévenir les impacts de la pandémie. Le coût de risque affiche un accroissement de 144,6% par rapport à juin 2019 et le taux du coût du risque est de 0,68% contre 0,33% une année auparavant. En social, le coût du risque s’élève à 304,1 MDH, soit une évolution de + 106,2%, et le taux de coût de risque et de 0,53% contre 0,32% en juin 2019. Le résultat net part du groupe est de 45,7 MDH, en recul de 69,8% sous l’effet de l’imputation intégrale des 150 MDH du don au fonds Covid-19 et de l’impact du coût du risque. Le résultat net part du groupe s’établirait à 219,9 MDH, en croissance de 45,5%. En social, le résultat net s’élève à 83,4 MDH, en baisse de 58,9% par rapport à juin 2019. En pro forma (hors don au fonds Covid-19 et hors coût du risque prospectif induit par la pandémie), le résultat net s’afficherait à 251,2 MDH en évolution positive de 25,4%, selon le management de CIH Bank.

Dispositif Covid-19

Au cours du premier semestre 2020, le groupe CIH Bank a établi un dispositif global de gestion de la pandémie de Covid-19. Pour assurer à ses clients la continuité des services, la banque se dit avoir déployé son plan de continuité des activités, mettant en œuvre prioritairement les mesures destinées à garantir la sécurité sanitaire des collaborateurs et des clients. Elle a mobilisé son personnel ainsi que des solutions de digitalisation avancée pour permettre une continuité des services vis-à-vis de tous les autres partenaires. Afin de soutenir l’économie, un ensemble de mesures ont été prises dont sa contribution au fonds spécial pour la gestion de la pandémie de Covid-19 qui s’élève à 150 MDH. De même, il a été décidé de reporter les échéances de mars à juin 2020 des crédits immobiliers et de consommation pour les clients particuliers impactés par la pandémie (dont 57.000 ont été accordés à titre gracieux conformément aux orientations du Comité de veille économique). La banque rappelle dans ce contexte qu’elle a participé au financement des entreprises impactées par la pandémie à travers «Damane Oxygène» et «Damane Relance».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *