Roadshow de la BCP : Les opportunités du Nord mises en avant

Roadshow de la BCP : Les opportunités  du Nord mises en avant

Deux conventions de partenariat ont été signées avec la CGEM-Nord et la CCIS-TTA

Après Fès, Rabat, Agadir, Laâyoune et Dakhla, la Banque populaire a fait escale, mercredi 16 juin, à Tanger, dans le cadre des «Régionales de l’Investissement», qui prendra fin 8 juillet à Casablanca. Cette étape a réuni les représentants des organismes publics et privés pour mettre en avant les atouts et les opportunités de la région du Nord ainsi que les mécanismes de financement et d’accompagnement au profit de l’entreprise. «La région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima est très prometteuse non seulement en raison de son positionnement proche de l’Europe, mais aussi parce qu’elle présente beaucoup de potentialités et d’opportunités économiques importantes», a indiqué Tahar El Hanine, directeur régional des services du Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima.
La région du Nord est devenue, selon l’intervenant, une destination de choix pour les investisseurs, et ce grâce à de grandes infrastructures et de projets structurants, dont le méga-complexe portuaire Tanger-Med et plusieurs structures d’accueil d’investissement (zones d’activité spécialisées) ainsi que la ligne de train à grande vitesse. Parmi les grands investisseurs ayant joué en faveur de renforcement des écosystèmes industriels particulièrement à Tanger, M. El Hanine a cité Renault, Siemens et d’autres multinationales dont la production est destinée à l’échelle internationale.

L’intervenant a poursuivi que cette grande dynamique tous azimuts de la région lui a permis de contribuer aux alentours de 10% dans le PIB au niveau national. Avec un coût global de 4 milliards de dirhams, le contrat programme 2022-2025 signé entre l’Etat et la région va permettre «de renforcer son attractivité à travers la mise en place du programme de renforcement des capacités des entreprises et l’aménagement des zones d’activité», a-t-il dit, tout en rappelant que ce programme va contribuer, en plus de son apport au pôle social, à l’amélioration des secteurs d’animation et du tourisme dans la région.
Malgré la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, le région du Nord, en particulier Tanger, a pu garder la confiance des investisseurs et a vu la plupart de ses secteurs reprendre leur activité beaucoup plus que les autres régions. «Tanger a les outils et cette capacité de rebondir rapidement», a indiqué Adil Rais, président la CGEM-Nord, faisant remarquer que la montée de Tanger en termes d’attractivité auprès des investisseurs a pu conforter les acteurs professionnels et militants dans leur vision d’une ville ouverte capable d’aller plus loin, mais il faut «qu’il y ait un développement équilibré de la région».

Cette étape a été une occasion pour présenter les mécanismes d’appui, les solutions de financement et d’accompagnement mis à la disposition des opérateurs économiques de la région. Concernant la contribution de la Banque populaire à la relance de l’économie dans la région, «la BP de Tanger-Tétouan représente aujourd’hui une part de marché en termes de crédit de 33%, cela veut dire que le 1/3 de l’économie régionale est financé par la banque», a fait savoir Samir Klaoua, président du directoire de la Banque populaire de la région de Tanger-Tétouan, tout en ajoutant que pendant cette période de crise, la Banque populaire a financé quelque 2.000 projets à travers les crédits Relance et Oxygène, mais aussi grâce au programme Intilaka. Notons que cette rencontre a connu la signature par la BP de Tanger-Tétouan de deux conventions de partenariat la liant respectivement à la CGEM-Nord et la Chambre de commerce, d’industrie et de services de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et visant toutes les deux à promouvoir l’esprit entrepreneurial dans la région.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *