Rotations sectorielles : La DEPF décortique la tendance sur le marché boursier

Rotations sectorielles : La DEPF décortique la tendance sur le marché boursier

Des rotations sectorielles se sont opérées, à différents degrés et à différents moments, durant ces douze dernières années.

Un constat fait par la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) dans son récent policy brief portant sur la rotation sectorielle et cycle économique au Maroc. Une thématique qui s’impose dans le débat actuel. La crise sanitaire a engendré des changements profonds sur le plan économique poussant ainsi les investisseurs à délaisser des secteurs cycliques pour se repositionner sur d’autres dits plus défensifs.

Le travail amorcé par la DEPF a pour objectif de dresser une typologie des secteurs présents dans la Bourse de Casablanca selon leur degré de sensibilité comparé au marché et leur positionnement par rapport au cycle général d’activité. «Cette distinction permet de vérifier si le comportement des investisseurs y opérant reste empreint d’inflexions qui fondent les principes de rotation sectorielle», relève-t-on des experts de la DEPF. D’après les constats établis au cours de la crise pandémique, le rendement des différents secteurs cotés à la Bourse de Casablanca a été instable et sa vigueur était sujette à des fluctuations importantes.

«Au terme de l’année 2020, seulement sept secteurs sur les 24 présents dans la Bourse ont évolué dans le territoire positif, générant en somme une contre-performance du Masi de -7,3% après une progression de 7,1% une année auparavant», relève-t-on dans ce sens. Et de préciser que «les profils de ces secteurs sont répartis entre défensifs et cycliques et le basculement entre ces deux segments s’opère généralement dans la quête perpétuelle des secteurs d’activité les plus porteurs». Il ressort également que le virage défensif déclenché début l’année 2020 a été de courte durée. La DEPF souligne dans ce sens les différents facteurs qui pousseront les investisseurs à se positionner sur des segments cycliques dans le futur proche.

On cite dans ce sens les avancées enregistrées en matière de vaccination contre la pandémie de Covid-19, l’assouplissement significatif des mesures de restriction à la mobilité ainsi que le lancement effectif du plan de relance de l’économie nationale. Notons que le policy brief de la DEPF a pour finalité d’éclairer sur le concept de la rotation sectorielle, les facteurs à l’œuvre dans ce mouvement défensif/cyclique. L’objectif étant également d’établir une typologie des secteurs présents dans la Bourse de Casablanca, et ce, selon le degré de leur sensibilité au marché et leur positionnement par rapport au cycle général d’activité. Ce travail tend également à vérifier si le comportement des investisseurs opérant dans la Bourse de Casablanca est empreint d’inflexions qui fondent les principes de rotation sectorielle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *