S’alignant sur la stratégie «Al Jayl Al Akhdar» : L’ADA prépare un schéma directeur des métiers agricoles

S’alignant sur la stratégie «Al Jayl Al Akhdar»  : L’ADA prépare un schéma directeur des métiers agricoles

L’Agence pour le développement agricole pilotera un certain nombre de chantiers dans le cadre de la stratégie Génération Green 2020-2030, notamment l’axe relatif à l’émergence d’une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs agricoles.

Grand pourvoyeur d’emploi, le secteur agricole est riche en opportunités, notamment pour la jeune génération. Il recouvre des métiers intégrant de plus en plus les nouvelles technologies, la robotisation et les outils numériques de pointe nécessitant des compétences variées et des formations adaptées (exploitation, production, marketing ou encore ingénierie). Les tendances agricoles d’aujourd’hui sont des opportunités pour les jeunes. Partant de là, l’Agence de développement agricole (ADA) travaille actuellement sur l’élaboration d’un schéma directeur des métiers agricoles, para-agricoles et digitaux, qui sera décliné en schémas directeurs régionaux pour l’ensemble des régions du Maroc. En effet, cette initiative s’inscrit dans le cadre de la nouvelle stratégie de développement agricole «Génération Green 2020-2030» qui repose sur deux fondements, à savoir l’élément humain et la poursuite de la dynamique du développement agricole.

L’agriculture, une voie d’avenir pour les jeunes

Il s’agit pour l’ADA de déceler les potentialités de développement des métiers liés à l’agriculture par région, élaborer les offres régionales d’entrepreneuriat dans les métiers agricoles, para-agricoles et digitaux liés à l’agriculture, définir les mécanismes de mise en œuvre du programme de l’entrepreneuriat des jeunes dans ces métiers et réaliser une feuille de route stratégique de l’entrepreneuriat des jeunes autour des opportunités identifiées. Il faut dire que la stratégie «Al Jayl Al Akhdar» ambitionne de renforcer les acquis des dix dernières années, tout en accordant la priorité à l’élément humain. L’objectif étant de faire émerger une classe moyenne agricole en mesure de jouer un rôle important dans l’équilibre socio-économique du milieu rural et également pour favoriser l’essor d’une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs agricoles, tout en développant une nouvelle génération d’organisations agricoles et des mécanismes d’accompagnement modernes et performants, visant ainsi la professionnalisation du secteur agricole marocain. Cette stratégie met les jeunes au centre de ses projets à travers l’accompagnement de l’insertion professionnelle et le développement des offres de débouchés générateurs de revenus. Dans ce sens, quatre leviers ont été mis en place afin de relever ce défi. Ils concernent la mobilisation et la valorisation d’un million d’hectares de terres collectives, tout en développant une offre de valorisation dédiée aux jeunes, l’appui aux jeunes pour la reprise et l’exploitation des terres agricoles, avec la mise en place d’un mécanisme de transmission intergénérationnelle et l’encouragement des jeunes en matière d’entrepreneuriat et de création des activités dans les services agricoles, para-agricoles et digitaux ainsi que l’amélioration de l’offre de formation et la création d’un environnement favorable à l’emploi.

Améliorer l’attractivité de l’économie rurale

L’Agence pour le développement agricole pilotera un certain nombre de chantiers dans le cadre de la stratégie Génération Green 2020-2030, notamment l’axe relatif à l’émergence d’une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs agricoles, à travers la contribution à l’amélioration de l’attractivité de l’économie rurale pour les jeunes, la communication autour des opportunités de développement de projets agricoles et para-agricoles et digitaux, par région, en faveur des jeunes, le renforcement et l’amélioration du système d’appui financier à l’entrepreneuriat dans les métiers agricoles, para-agricoles et digitaux. Ce projet se fera avec la participation des interprofessions, des Chambres d’agriculture, des institutions de financement, des services déconcentrés du ministère de l’agriculture, des organisations professionnelles agricoles et les jeunes ruraux ainsi que les différents acteurs impliqués dans l’entrepreneuriat des jeunes. La finalité serait aussi de déterminer l’offre existante en matière de métiers agricoles, para-agricoles et digitaux présentées par les chaînes de valeur agricoles des principales filières de production par région et d’explorer des créneaux d’entrepreneuriat présentant un grand potentiel de progrès par filière et par région prenant en compte les équipements et installations, l’agrofourniture, service de conduite technique, la location de matériel agricole, l’intérim et recrutement, le e-learning et la formation, ou encore le conseil agricole.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *