Sarouty bat des records durant le mois de juin

Sarouty bat des records durant le mois de juin

Des visites en hausse de 30% et 1 million de fans sur Facebook

L’activité d’intermédiation immobilière reprend de plus belle chez Sarouty.ma. La plateforme a enregistré durant le mois de juin un trafic record après une période creuse due au confinement. Les recherches post-confinement se sont accélérées durant le mois de juin. Sarouty note une progression de 30% comparé au mois de février. Le portail enregistre dernièrement un flux important de visites. Les administrateurs recensent 20.000 visiteurs uniques par jour à la recherche d’un bien immobilier. Ces derniers passent une moyenne de plus de sept minutes trente par visite sur le site. «Certes, la période estivale est d’habitude propice aux recherches immobilières, mais cette hausse du nombre de recherches est généralement due au retour des MRE. Or cette année, les frontières sont pour l’instant fermées, et la progression des recherches immobilières sur Sarouty.ma provient d’adresses IP marocaines», relève-t-on de Ismael Belkhayat, fondateur du site Sarouty.ma. La tendance observée durant le mois de juin converge plus vers les locations saisonnières au moment où l’été dernier les biens à la vente ont été les plus recherchés, notamment par les Marocains du monde de retour au bercail. Au niveau des réseaux sociaux, Sarouty a atteint 1 million de fans sur sa page Facebook.

Un chiffre qui selon les administrateurs démontre l’intérêt croissant des Marocains pour la recherche de biens immobiliers en ligne. En effet, le digital s’est avéré une bonne alternative de prospection durant toute la période du confinement. D’ailleurs cette période a été difficile pour l’ensemble des acteurs du secteur du fait que les clients potentiels ne pouvaient se déplacer pour visiter le bien immobilier. Une situation qui a contraint un bon nombre de professionnels, notamment les agents immobiliers, à suspendre momentanément leurs activités. «Le salut est venu des personnes à la recherche d’un bien immobilier. Ils ont compris que seul le Web pouvait permettre de faire une recherche par quartier et d’analyser l’offre immobilière tout en prenant en compte les prix du marché en les comparant avec les offres des produits avoisinants», explique le fondateur du site. Les visites virtuelles ont pour leur part facilité la tâche aux personnes intéressées en leur fournissant la localisation exacte, le tarif, le type de matériaux utilisés, coordonnées de l’intermédiaire ou du propriétaire.

Notons que la période du confinement a été caractérisée par la recherche du «mieux vivre». De nombreux occupants d’appartements au centre de grandes villes ont réalisé qu’il était préférable de s’excentrer, à la recherche de plus d’espace et de nature. Ainsi, de nombreux Casablancais se sont mis à la recherche de biens immobiliers disponibles à Bouskoura et à Dar Bouazza.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *