EconomieUne

Secteur non financier : Les crédits alloués en progression

L’encours global des crédits bancaires a atteint à fin octobre les 1.081,66 milliards de dirhams.

L’encours des crédits alloués au secteur non financier a atteint à fin octobre les 925,6 milliards de dirhams, dont 828,3 milliards de dirhams accordés au secteur privé et 97,3 milliards de dirhams au secteur public.

Les crédits alloués au secteur non financier affichent une progression à fin octobre. Bank Al-Maghrib observe dans ce sens une amélioration de 2,7 % contre une progression de 2,2 % relevée un mois plus tôt. On note dans ce sens un encours de 925,6 milliards de dirhams, dont 828,3 milliards de dirhams accordés au secteur privé et 97,3 milliards de dirhams au secteur public. «La progression des concours au secteur non financier reflète principalement celle des prêts aux sociétés publiques qui ont marqué une augmentation en glissement annuel de 40,6 % après celle de 26,6 % le mois précédent», explique la Banque centrale à ce propos.

Et de poursuivre : «S’agissant du secteur privé, la baisse des prêts aux sociétés privées s’est accentuée de 0,7 à 1 %, tandis que la hausse des crédits aux ménages a décéléré de 2,3 à 2 %». A fin octobre, les crédits contractés par les sociétés non financières privées se sont établis autour de 441,1 milliards de dirhams, en repli de 1 %. Les encours alloués aux ménages ressortent à 385,4 milliards de dirhams, en amélioration de 2 %. De cet encours, les particuliers et MRE détiennent des prêts de l’ordre de 341,9 milliards de dirhams, en hausse de 1,9 % au moment où les entrepreneurs individuels ont contracté des prêts de l’ordre de 43,5 milliards de dirhams marquant ainsi une hausse de 3,1 %. Les prêts destinés aux institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLM) ont pour leur part régressé de 10,1 % revenant ainsi à 1,8 milliard de dirhams à fin octobre. Du côté du secteur public, les administrations locales ont contracté des prêts de 26,6 milliards de dirhams, en amélioration de 3,7 %.

Les sociétés non financières publiques ont vu leurs crédits se consolider de 40,6 % atteignant au titre des dix premiers mois un encours de 70,7 milliards de dirhams. Par objet économique, l’évolution du concours bancaire au secteur non financier recouvre, selon Bank Al-Maghrib, l’atténuation de la baisse des facilités de trésorerie à 4,2 % après 6,8 %, en lien principalement avec l’accélération de la progression de celles allouées aux sociétés publiques. A cela s’ajoute la décélération de la croissance des crédits à l’équipement à 5,1 % après 5,6 %, avec un ralentissement de ceux accordés aux sociétés privées de 5,4 à 4,9%.

La Banque centrale relève également le ralentissement de la progression des prêts à la consommation de 0,6  à 0,1% et des crédits immobiliers de 1,5à 1,4%. Pour ce qui est des créances en souffrance, leur taux de croissance est revenu de 7,1 % en septembre à 6,4 % en octobre 2023 et leur ratio au crédit est resté stable à 8,8 %. Pour rappel, l’encours global des crédits bancaires a atteint à fin octobre les 1.081,66 milliards de dirhams, en amélioration de 4,9 %.

Articles similaires

PolitiqueUne

SM le Roi reçoit aujourd’hui le Président du gouvernement espagnol : Le communiqué du Cabinet royal

« Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a reçu, ce...

EconomieUne

Maroc : la croissance économique devrait atteindre 3,5% à moyen terme, selon le FMI

La croissance économique du Maroc devrait atteindre 3,5% à moyen terme, stimulée...

ActualitéUne

SM le Roi offre un déjeuner en l’honneur du Président du gouvernement espagnol

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a offert, mercredi à Rabat, un...

ActualitéUne

A son arrivée à l’aéroport Rabat-Salé : Pedro Sanchez accueilli par le chef de gouvernement 

Le Président du gouvernement espagnol, M. Pedro Sanchez, est arrivé, mercredi 21...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux