EconomieUne

SG Social Impact Fund : Le deuxième appel à projets lancé

Ahmed El Yacoubi, président du SG Social Impact Board. (D.R)

Le SG Social Impact Fund s’inscrit dans la démarche RSE de Société Générale Maroc visant à avoir un impact positif, durable et équitable.

«Initiatives pour l’employabilité et l’autonomisation des jeunes », telle est la thématique choisie pour le deuxième appel à projets du SG Social Impact Fund. L’ambition étant de soutenir les associations engagées dans le domaine de l’employabilité des jeunes, en leur offrant un soutien financier et un accompagnement sur une durée de deux à trois ans, pour les aider à accroître leur impact et les préparer à une transition vers une diversification de leurs sources de financement, à long terme.

Ainsi, les associations intéressées sont invitées, du 24/6/2024 au 09/9/2024, à soumettre leurs initiatives en ligne sur https://sg-socialimpactfund.com/associations/. « Société Générale Maroc contribue au développement des associations de taille intermédiaire, acteurs clés au service de la société, en soutenant leurs initiatives solidaires.

Le SG Social Impact Fund s’inscrit dans notre démarche RSE visant à avoir un impact positif, durable et équitable », relève-t-on de Ahmed El Yacoubi, président du Social Impact Board. Le SG Social Impact Fund présente la particularité de reverser intégralement ses dividendes à des associations. Il vise le renforcement des capacités des associations marocaines de taille intermédiaire, œuvrant pour le développement du capital humain.

Il contribue ainsi au renforcement du tiers secteur et favorise un environnement propice à l’épanouissement des individus, conformément aux orientations stratégiques du Nouveau modèle de développement. «Composé de titres obligataires peu sensibles aux variations de taux, le fonds protège les capitaux placés par les investisseurs (institutionnels, entreprises ou personnes physiques) et constitue un puissant vecteur de responsabilité sociale et citoyenne, notamment pour des entreprises soucieuses de dynamiser leur démarche RSE, en apportant leur contribution à l’action de la société civile. L’innovation financière est ainsi placée au service de l’action citoyenne », apprend-on dans ce sens. Il est à noter que les associations éligibles peuvent proposer des projets visant à favoriser l’emploi des jeunes à travers des actions telles que les programmes de formations professionnelles adaptées aux besoins du marché, le développement de compétences professionnelles et soft skills pour améliorer l’employabilité ainsi que le projet favorisant l’inclusion socio-économique des jeunes en difficulté.
A cela s’ajoutent les initiatives innovantes promouvant l’épanouissement et l’engagement des jeunes sur le marché du travail, l’accompagnement pour l’accès au 1er emploi, l’accompagnement à l’entrepreneuriat pour la création d’activités autonomes ainsi que l’assistance en phase de post-lancement de projets d’entrepreneuriat.

Articles similaires

ActualitéUne

Tamwilcom présente à Tanger les mécanismes dédiés au financement des projets des Marocains du monde

Tamwilcom a organisé, jeudi à Tanger, une rencontre sous le thème « Soutenir...

SportsUne

Bouchra Baibanou lance le Toubkal Adventure Girls 2024

L’alpiniste Bouchra Baibanou, pionnière de l’alpinisme et source d’inspiration pour des générations...

SociétéUne

Le CNDH plaide pour «une ville des droits»

Le développement durable et inclusif des villes est intimement lié aux droits...

Economie

Opération Marhaba 2024 : Africa Morocco Link mobilisée

L’Africa Morocco Link (AML) renforce ses dispositifs pour la saison estivale. La...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux