970x250

Signature d’une convention pour générer plus de 1.000 emplois à Agadir

Signature d’une convention pour générer plus de 1.000 emplois à Agadir

En marge de Devoxx Moroco, une convention a été signée entre l’Etat à travers le ministère de la transition numérique et de la réforme de l’administration et la société Cegedim Services Maroc.


A travers cette convention Cegedim Service Maroc s’engage à mettre en place sa base Nearshore au Maroc pour les projets faits en offshoring. Ce projet d’investissement va générer plus de 1.000 emplois liés à l’activité dans les écosystèmes «ITO» et «BPO» à Agadir, dans la région du Souss-Massa en plus du renforcement de ses effectifs en activités dans la région de Rabat. Dans les détails, cette société contribuera à l’effort de planification des besoins en RH/Profil, l’accompagnement à l’élaboration de l’ingénierie de formation pour ses profils au transfert du savoir-faire métier (fourniture de contenu et de matériel, mise à disposition de ressources encadrantes, etc.) auprès des organismes de formation (universités, écoles d’ingénieurs, établissements professionnels, etc.), et au développement et au partage de la culture managériale et l’animation des équipes dans les cursus de formation au niveau des universités et des établissements de formation professionnelle, à même d’alimenter le marché en profils «middle management».

A cela s’ajoutent la contribution à la certification des RH de l’entreprise et l’accueil des visites «découverte» pour les jeunes étudiants et intégration des stagiaires en formation alternée. Selon la convention, l’Etat s’engage à consentir à Cegedim Services Maroc une série d’avantages, et ce conformément à la circulaire du chef de gouvernement n°8/2022 et ses annexes et aux dispositions des contrats de performance des écosystèmes offshoring, dont une contribution de l’Etat liée à l’IR de sorte que la charge fiscale au titre de l’IR n’excède pas 10% du revenu brut imposable. Cet avantage est accordé, à concurrence du chiffre d’affaires réalisé à l’export de services, et ce selon les modalités du manuel des procédures pour l’octroi de la contribution de l’Etat liée à l’IR annexé à la circulaire n°8/2022, ainsi qu’aux frais de la formation à l’embauche et de la formation continue pour les employés de nationalité marocaine, et ce selon les modalités du manuel des procédures pour l’octroi de la contribution de l’Etat, et une contribution sous forme de prise en charge par l’Etat à hauteur de 56% du taux de l’IS appliquée aux entreprises offshoring.

A cela s’ajoute une prime à l’investissement matériel et immatériel plafonnée à 10 MDH par projet d’investissement et ne pouvant pas dépasser une limite de 30% du montant d’investissement par projet, plafonnée 30% de 30 000 DH par emploi direct. Cette prime couvre le matériel informatique, l’aménagement de l’espace, les licences logiciels/solutions télécoms, et la certification. L’octroi de cette prime à l’investissement est conditionné par la signature de conventions d’investissement entre l’Etat et la société Cegedim Services Maroc conformément aux dispositions des contrats de performance «mesures spécifiques».

L’Etat s’engage dans le cadre de l’Offre Offshoring Maroc selon les modalités des contrats de performance des écosystèmes offshoring «mesures spécifiques et transverses» à déployer ses meilleurs efforts pour la facilitation des démarches de recrutement des salariés étrangers auprès du ministère chargé de l’emploi pour le personnel d’encadrement.
Par ailleurs, l’Etat déploiera ses meilleurs efforts et fournira toute assistance raisonnablement requise, pour permettre à la société de bénéficier des dispositions législatives et réglementaires les plus favorables si elle y est éligible, et auprès des administrations concernées pour examiner avec la société les mesures d’accompagnement nécessaires pour la concrétisation du projet.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *