EconomieUne

Social Innovation Lab de l’UM6P : Des résultats probants atteints en 5 ans d’existence

© D.R

Le SIL œuvre activement à promouvoir l’entrepreneuriat féminin et à renforcer l’autonomie des femmes. 

Inclusion : Les programmes du SIL incluent le soutien à l’entrepreneuriat social, l’entrepreneuriat féminin, l’employabilité, l’inclusion digitale, la valorisation du patrimoine culturel et artisanal, ainsi que l’optimisation des chaînes de valeur agricoles.

Ils sont plus de 4.200 bénéficiaires étendus sur les 12 régions du Maroc à bénéficier du Social Innovation Lab (SIL) de l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P). 53 % de cet effectif est constitué des jeunes en situation de NEET (Not in Education, Employment, or Training). Il ressort par ailleurs que 64 % des bénéficiaires sont issus de populations rurales. Ce bilan récemment dressé par l’UM6P démontre la pertinence de cette structure qui depuis sa création en 2019 s’est engagée à déployer des initiatives pour créer de l’impact à différents niveaux : local, régional, national et continental. Les programmes du SIL incluent le soutien à l’entrepreneuriat social, l’entrepreneuriat féminin, l’employabilité, l’inclusion digitale, la valorisation du patrimoine culturel et artisanal, ainsi que l’optimisation des chaînes de valeur agricoles. « À travers ces initiatives diversifiées, l’UM6P œuvre à réussir sa mission publique dans la transformation socio-économique, en créant des opportunités tangibles pour les communautés locales et africaines et en stimulant l’innovation sociale à grande échelle», apprend-on dans ce sens.

S’agissant de l’entrepreneuriat social, plus de 700 coopératives ont été soutenues par Social Innovation Lab au niveau national impliquant plus de 3.500 coopérants. « Cet accompagnement inclut des diagnostics stratégiques, des formations adaptées, du coaching personnalisé et une assistance technique continue », explique l’UM6P dans ce sens. Et de préciser que « les femmes jouent un rôle central dans les initiatives du SIL, représentant 48 % des participants». En effet, le SIL œuvre activement à promouvoir l’entrepreneuriat féminin et à renforcer l’autonomie des femmes à travers des programmes tels que Al Montija, le Women Empowerment Center (WEC) et Femmpact. Au total, plus de 400 femmes entrepreneures bénéficient de ces initiatives, qui couvrent toutes les étapes de l’idéation de projet à la gestion et au développement des activités génératrices de revenus, incluant mentorat et accès à des réseaux professionnels essentiels.

Citons dans ce sens Al Montija qui cible spécifiquement l’entrepreneuriat féminin rural, accompagnant 50 femmes dans les deux douars Bouizate et Ouled Salmane à Safi. A cela s’ajoute également le Women Empowerment Center (WEC) qui cherche à acculturer l’entrepreneuriat et la concrétisation des idées de projet des femmes de Khouribga, en accompagnant 180 stagiaires de l’OFPPT et 50 femmes avec une approche territoriale, en se basant sur les filières porteuses de la région. Pour sa part le projet Femmpact, mené en partenariat avec la GIZ et l’AMCI, représente une initiative tripartite Nord-Sud qui accompagne 60 jeunes femmes porteuses d’idées de projet en Côte d’Ivoire et au Sénégal, tout en soutenant 12 incubateurs dans ces deux pays pour favoriser un échange d’expertises et de savoir-faire.

Par ailleurs, l’inclusion digitale constitue un pilier central du SIL. Des jeunes sont ainsi formés aux métiers du numérique par le biais d’ateliers pratiques en montage vidéo, rédaction de contenu digital et stratégies marketing. Parallèlement, le SIL accorde une grande importance à la valorisation du patrimoine culturel et artisanal, soutenant activement 50 entreprises pour moderniser leurs pratiques et accroître la compétitivité de leurs produits. Il est également à préciser que le SIL contribue à la mise à niveau des chaînes de valeur agricoles en collaboration avec plus de 40 acteurs et en soutenant plus de 15 filières stratégiques pour la sécurité nutritionnelle. Ces efforts comprennent le développement de pratiques agricoles durables, la formation des agriculteurs aux techniques modernes et l’amélioration de la commercialisation des produits agricoles pour assurer une meilleure sécurité alimentaire.

Articles similaires

CouvertureEconomieUne

Lancement des préparatifs pour la campagne agricole 2024-2025

Une réunion présidée par le ministre de l’agriculture dresse un état des...

EditorialUne

Refaire le monde

En septembre prochain, la communauté internationale entamera un processus crucial qui aura...

Economie

Kenzi Hotels Group : La redécouverte de la richesse de la destination Maroc au menu cet été

Le Groupe offre un retour aux sources avec une offre spéciale 2=3....

EconomieUne

Affaire la Samir : Le CIRDI rejette la plupart des demandes de Corral Holding

Le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI)...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux