Sociétés cotées : Baisse de 34,4 % de la masse bénéficiaire

Sociétés cotées  : Baisse de 34,4 % de la masse bénéficiaire

17,4 milliards de dirhams telle est la masse bénéficiaire des sociétés cotées à la Bourse de Casablanca en 2020. Cette valeur s’inscrit en baisse de 34,4 % comparé à la même période de l’année dernières.

C’est ce que l’on peut tirer de la dernière publication d’Attijari Global Research relative aux résultats annuels 2020 des sociétés cotées. «Retraités de la contribution au Fonds spécial Covid-19 pour un montant supérieur à 6,6 MMDH et de l’amende de Maroc Telecom en 2019, les profits récurrents accuseraient un repli de 29 %», relève-t-on de même source.

L’analyse établie fait également ressortir une nette décélération de la baisse des profits lors du second semestre. «Après une dégradation de la masse bénéficiaire affichée de 56 % au premier semestre 2020, les sociétés cotées limitent la contraction de leurs bénéfices agrégés à 4,6% au S2-2020», souligne Attijari Global Research . Et de préciser que «cette évolution est attribuable à la reprise progressive de l’activité durant le S2-2020 et ce, après un premier semestre marqué par une période de confinement strict ayant duré plus de 90 jours et au fait que la majorité des sociétés cotées a opté pour la comptabilisation intégrale du don Covid-19 au S1-2020, soit plus de 90% de la cote».

Notons que 46 émetteurs ont vu leurs bénéficies récurrents baisser dans ce contexte de crise, soit 84% de la capitalisation du marché. En parallèle, 21 sociétés cotées ont affiché un résultat déficitaire représentant ainsi 3% dans la capitalisation boursière, au moment où 26 sociétés parmi les 72 ayant publié leurs réalisations annuelles 2020 ont fait état des résultats en hausse, soit 16% de la capitalisation.

L’analyse sectorielle démontre par ailleurs une baisse des bénéficies récurrents agrégés de 8,38 milliards de dirhams des entreprises financières ainsi que de celle opérant dans l’immobilier, l’agroalimentaire et l’énergie. Cette baisse justifie 97 % de la variation globale du marché. De l’autre côté, les secteurs bâtiment et travaux publics, ports, automobile, nouvelles technologies d’information (NTI) et télécoms ont enregistré un recul de leurs profits cumulés de 492 millions de dirhams soit moins de 6 % de la variation globale du marché.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *