Solidari TECH : La Banque mondiale soutient l’initiative citoyenne de la CGEM

Solidari TECH : La Banque mondiale soutient l’initiative citoyenne de la CGEM

La Banque mondiale vient d’apporter son soutien à la CGEM pour accélérer la digitalisation des startups dans le Maghreb, à travers des solutions innovantes développées par leurs consœurs marocaines, sélectionnées dans le cadre de l’initiative citoyenne Solidari TECH.

Et c’est à travers la Société Financière Internationale (IFC) que la démarche sera rendue possible. Concrètement le partenariat repose sur le déploiement de solutions proposées par ces startups dans des pays voisins tels que l’Algérie et la Tunisie. Objectif : identifier de nouvelles synergies entre Solidari TECH et les initiatives similaires menées dans la région du Maghreb. Ces startups bénéficieront d’un programme d’accompagnement spécifique et rapproché en faveur notamment du développement et de l’internationalisation de leurs offres. «Nous nous réjouissons de la qualité de la coopération entre la CGEM et l’IFC. Conscients de l’importance de la digitalisation et des startups innovantes dans notre économie et dans la lutte contre le Covid-19 en particulier, nos deux institutions joignent leurs efforts pour soutenir ces acteurs en leur facilitant l’accès à de nouveaux marchés et l’internationalisation de leurs offres», indique Chakib Alj, président de la CGEM. De son côté, Xavier Reille, directeur d’IFC pour la région Maghreb, rappellera que «dans le contexte actuel de la crise sanitaire du Covid-19, les startups peuvent apporter une réponse adéquate. Elles peuvent apporter de nouvelles solutions dans le domaine de la santé, de l’éducation ou encore du transport. Les startups représentent le fer de lance d’un nouveau modèle de développement».

C’est ainsi que les deux entités, CGEM et IFC, œuvreront pour l’identification des réformes prioritaires favorisant la promotion de la digitalisation au Maroc. Dans le contexte de crise sanitaire actuelle, il s’agira d’identifier, en effet, les opportunités qui se présentent pour les acteurs digitaux de telle sorte à ce qu’ils puissent résister à la crise que vit le monde. Et la contribution de l’IFC qui dispose d’une longue expérience internationale dans l’accompagnement des réformes digitales sera certainement salutaire. Pour rappel Solidari TECH est une initiative citoyenne lancée par la CGEM, en partenariat avec le Moroccan Start-up Ecosystem Catalysts (MSEC), pour accompagner l’élan de solidarité nationale de lutte contre la pandémie du Covid-19. Pour l’heure, ce sont plus de 150 startups nationales qui ont pu mettre en place des solutions innovantes et agiles aux problématiques liées au coronavirus, au profit des citoyens, des entreprises et de l’État.

L’IFC est la plus importante institution mondiale d’aide au développement dont les activités concernent exclusivement le secteur privé dans les marchés émergents. Elle traite avec plus de 2.000 entreprises à travers le monde et son capital, ses compétences et son influence sont consacrés à la création de marchés et de débouchés là où ils font le plus défaut. Au cours de l’exercice 2019, les financements à long terme d’IFC dans les pays en développement se sont élevés à plus de 19 milliards de dollars. Cette manne a permis de mobiliser les capacités du secteur privé pour réduire la pauvreté et les disparités sociales.
L’initiative est louable de part et d’autre. Son impact méritera d’être mesuré après le retour à la situation normale. Il permettra de jeter les jalons d’une véritable coopération entre les pays du Maghreb avec qui le Maroc développe déjà des échanges dans le domaine de la startup. A suivre…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *