Sortie du Maroc de la liste grise de l’Union européenne : Le satisfecit de la CGEM

Sortie du Maroc de la liste grise  de l’Union européenne : Le satisfecit de la CGEM

Le patronat exprime son satisfecit de la sortie du Maroc de la liste grise de l’Union européenne.

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) considère cette décision comme un nouvel atout pour l’attractivité du Royaume.

«La CGEM se félicite de la décision de l’Union européenne de retirer définitivement le Maroc de la liste des juridictions non coopératives à des fins fiscales, qui vient reconnaître les efforts consentis par le Royaume depuis 2018 sur les différentes lois de Finances, pour se conformer aux règles de la fiscalité internationale», relève-t-on de la Confédération.

Et de poursuivre que «cette avancée représente un nouvel atout pour l’attractivité du Maroc en termes d’investissements étrangers et un appui aux entreprises marocaines pour nouer des partenariats économiques avec leurs homologues européens dans les règles de la bonne gouvernance».

Les patrons estiment, par ailleurs, que cette décision ouvrira également les portes à l’économie marocaine pour se développer selon les normes internationales. Rappelons que le Conseil des affaires étrangères de l’Union européenne a adopté ses conclusions sur les juridictions non coopératives à des fins fiscales et a enlevé le Maroc de la liste des juridictions en attente d’une évaluation de l’Union européenne sur ses engagements en matière fiscale. Ainsi, le Royaume sort définitivement de la liste grise de l’UE et devient donc «Green Listed». Une décision qui témoigne de la pertinence des réformes fiscales engagées par le Royaume et de sa coopération positive entre le autorités marocaines et européennes sur ce sujet.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *