Sortir de la crise grâce à l’innovation : Hseven fait le choix d’accompagner les startups innovantes

Sortir de la crise grâce à l’innovation : Hseven fait le choix d’accompagner  les startups innovantes

Créer des champions marocains de l’innovation et miser sur les technologies émergentes pour rendre les secteurs classiques performants.

C’est l’objectif de l’initiative lancée récemment par Hseven à travers ses appels à projets pour les programmes Rise-Up, Res-Start et Disrupt destinés aux startups innovantes et aux porteurs de projets à forts impacts pour le Maroc et l’Afrique. Une démarche qui intervient dans un contexte où les startups marocaines ont démontré durant cette période de crise une capacité d’innovation et de créativité inédite. «Hseven ambitionne d’accompagner plus ou moins 70 startups sur les prochaines semaines afin de contribuer à offrir des solutions concrètes et innovantes que cela soit au niveau de notre pays ou au niveau du continent», indique Amine Hazzaz, fondateur de Hseven, lors d’une rencontre à distance tenue le 27 mai 2020 à cette occasion.

Pour les initiateurs de ces programmes, la crise sanitaire et économique que vit notre pays depuis mars dernier à l’instar des autres pays du monde mobilise l’ensemble des forces vives du pays pour une réflexion sur la sortie de crise et l’apport dans les startups dans les secteurs vitaux, notamment la santé, l’éducation, l’agriculture, l’économie circulaire, l’énergie propre, la finance inclusive et l’e-gov. Dans le détail, le premier programme (rise-up) cible les groupes d’entrepreneurs qui disposent d’une idée ou d’un prototype. Il s’étale sur 3 mois et donne accès à un financement de 200.000 DH. Ce programme englobe 7 ateliers de travail et 12 séances avec l’équipe de Hseven. Il donne également accès à 8.000 dollars de crédits technologiques gratuits de la part d’Amazon (partenaire Hseven). Pour ce qui est de «Res-start», il s’agit d’un programme d’incubation d’une durée de trois mois. Il s’adresse à des entrepreneurs bien avancés et à l’aube du démarrage effectif de leur startup. Il donne accès à 500.000 dirhams de prêts d’honneur et à 1,5 à 15 millions de dirhams de prêts sans caution et sans garantie. Ce programme compte 15 ateliers de travail et englobe 15.000 euros de crédits technologiques de Amazon. Etalé sur 6 mois, le troisième programme «Disrupt» est une initiative d’accélération de startups qui sont déjà en marche et qui ont besoin d’être boostées pour changer d’échelle.

Il donne accès à des financements de 150.000 euros jusqu’à 1,5 million d’euros pour une prise de participation minoritaire entre 5 et 7%. Par programme, 20 et 25 startups sont concernées. Au cours de ce webinaire, le fondateur de Hseven a expliqué que «le Maroc ne peut pas se permettre de rater cette révolution technologique. Le Covid-19 n’a fait qu’accélérer de manière exponentielle cette révolution» ajoutant que le Maroc a la possibilité réelle et concrète de devenir un hub continental en termes de technologie, d’innovation et d’investissement». Il faut qu’on mise sur ces secteurs d’avenir.

«Ce sont des opportunités massives qui se comptent en milliards d’euros. Il faut qu’on mette l’innovation et l’entreprenariat au cœur de notre futur modèle de développement et cela passe par la création d’un fonds d’investissement stratégique, d’une banque publique d’investissement dans les TPME, orienter 20% de la commande publique vers les startups et les entreprises innovantes et finalement il faut se doter d’une infrastructure technologique permettant de capitaliser sur cette révolution.
Sincèrement le Maroc a tous les atouts et les moyens pour capitaliser sur cette révolution», relève-t-il.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *